Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion locale

Développement industriel contrarié à l’aéroport de Châteauroux

Publié le 17/11/2009 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Le conseil régional du Centre, qui a créé le 9 novembre une société d'économie mixte d'aménagement «pour le développement économique de l'aéroport de Châteauroux-Déols» (Indre) rencontre un obstacle de dernière minute.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La direction générale de l’aviation civile vient en effet de s’opposer au permis de construire pour l’installation d’un vaste hangar de maintenance permettant de créer entre 120 et 150 emplois. «La DGAC a suivi tout le dossier, explique François Bonneau, président du conseil régional, mais ne nous a informé du problème que le dernier jour».

Le conseil régional veut pourtant faire de cette implantation un des projets phares du renouveau industriel de l’Indre et de l’aéroport. Ce projet représente en effet un investissement de plus de 35 millions d’euros pour la maintenance des Airbus A 340, A 380 et des Boeing 77.

La SEM qui associe la région mais aussi les deux conseils généraux de l’Indre et du Cher, la communauté d’agglomération de Châteauroux, la Caisse des dépôts et des banques est considérée comme l’outil de ce développement industriel tourné vers l’aéronautique.
C’est d’ailleurs cette SEM qui doit financer, via une société ad hoc, la construction du hangar qui sera ensuite loué à Europe Aviation, la société de maintenance.

La DGAC a considéré que le hangar pourrait perturber la vision de la tour de contrôle. Un nouveau permis de construire va donc être déposé dans les prochains jours, mais le conseil régional a demandé une entrevue en urgence à Dominique Bussereau, le ministre des Transports.
La région estime effet que c’est à l’Etat d’assumer le coût – chiffré entre deux et trois millions d’euros – du déplacement de la tour de contrôle.

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Développement industriel contrarié à l’aéroport de Châteauroux

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement