Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Salbris confrontée à l’annulation d’une DUP

Publié le 18/11/2009 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

La Cour administrative d'appel de Nantes à annulé le 10 novembre la déclaration d'utilité publique autorisant la construction d'une plateforme logistique de 250.000 m2 à Salbris (Loir-et-Cher).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ce projet est le point central de la réindustrialisation de l’ancienne usine d’armement Giat-industrie fermée il y a quelques années. Le projet logistique porté par les sociétés Deret-Prologis prévoit notamment la création de 600 à 800 emplois pour le stockage de produits classés Seveso.

Le maire de Salbris, Jean-Pierre Albertini (Modem) s’est déclaré «scandalisé par le jugement de Nantes, pensant avant tout aux centaines d’emplois attendus, au temps et à l’argent perdu».

Ce projet industriel était en effet largement avancé avec des expropriations déjà réalisées et alors que plus de 20 millions d’euros ont été investis, notamment par le conseil général de Loir-et-Cher, pour réaliser les voiries de raccordement.
Par ailleurs, l’autorisation d’exploiter accordée il y a trois ans aux industriels est arrivée à expiration : les investisseurs qui hésitent à relancer le projet doivent donc déposer un nouveau dossier.

POS annulé
Ce jugement est surtout «la goutte d’eau qui fait déborder le vase» à Salbris, ville confrontée à une vingtaine de contentieux administratifs. La ville s’estime «victime de l’acharnement de propriétaires terriens», souvent des résidents secondaires parisiens, qui veulent empêcher tout développement industriel.

Ces opposants ont déjà marqué des points puisque le plan d’occupation des sols a été annulé récemment alors que le permis de construire de la plateforme logistique sera examiné dans les prochains jours par le tribunal administratif d’Orléans.
Mais dans tous les cas la ville poursuit le combat en faisant appel.

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Salbris confrontée à l’annulation d’une DUP

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement