logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/238510/les-abris-de-jardin-sont-ils-soumis-a-la-taxe-damenagement/

AMÉNAGEMENT
Les abris de jardin sont-ils soumis à la taxe d’aménagement ?
Delphine Gerbeau | Réponses ministérielles | Réponses ministérielles | Réponses ministérielles finances | Publié le 12/06/2014 | Mis à jour le 16/06/2014

L’article L. 331-6 du code de l’urbanisme issu de la réforme de la fiscalité de l’aménagement prévoit que les opérations d’aménagement et les opérations de construction, de reconstruction et d’agrandissement des bâtiments, installations ou aménagements de toute nature soumises à un régime d’autorisation donnent lieu au paiement d’une taxe d’aménagement. La mise en œuvre de cette disposition s’est révélée problématique pour l’installation de petites surfaces non habitables telles que des abris de jardin de plus de 5 m². En effet, la taxation de ces installations avec la valeur forfaitaire maximum lorsque la construction existante à laquelle elles se rattachent est supérieure à 100 m² de surface taxable, a parfois occasionné une imposition supérieure à la valeur de l’abri de jardin en lui-même. Certains élus ont donc rapidement exprimé leur inquiétude face à un risque de généralisation des non-déclarations en mairie de ces installations afin d’échapper à la taxation et, ainsi, à l’augmentation du travail de police du maire. C’est pourquoi, l’article 90 de la loi n° 2013-1278 du 29 décembre 2013 de finances pour 2014 a introduit la possibilité pour les collectivités qui le souhaitent d’exonérer les abris de jardin soumis à déclaration préalable. Il s’agit de permettre aux collectivités d’apprécier en opportunité s’il est nécessaire ou non d’exonérer les abris de jardin

CHIFFRES CLES