Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Social

Etats généraux du travail social : la place des professionnels en question

Publié le 06/06/2014 • Par Sophie Le Gall • dans : Actu expert santé social, France

Depuis le lancement, en avril 2014, des assises préparatoires aux Etats généraux du travail social (EGTS), les critiques émanant du terrain se succèdent. Associations de professionnels et syndicats estiment que l’organisation ne permet pas l’émergence de la parole des travailleurs sociaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Au lendemain des assises interrégionales Ile-de-France, qui se sont tenues le lundi 2 juin 2014, Bruno Collignon, président de la Fédération autonome de la fonction publique territoriale (FA-FPT), est satisfait d’avoir pu, « enfin », faire entendre la voix des travailleurs sociaux qu’il représente. « Les choses semblent avancer dans le bon sens, mais nous devons batailler, à chaque rencontre, pour faire partie des intervenants », explique-t-il.

Parole confisquée ? – Lancées en avril 2014, en prévision des Etats généraux du travail social (EGTS), grande rencontre nationale voulue par François Hollande en prolongement du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, ces assises préparatoires sont planifiées dans 9 interrégions.

Elles font régulièrement l’objet de critiques émanant d’associations de professionnels et d’organisations syndicales. Ainsi, alors que l’Association nationale des assistants de service social dénonce « des travaux à marche forcée ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Etats généraux du travail social : la place des professionnels en question

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement