Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Bidonvilles

« On prétend gérer localement un problème présenté comme insoluble » – Eric Fassin, sociologue

Publié le 30/05/2014 • Par Isabelle Ligner • dans : Actu expert santé social, Actu prévention sécurité, France

FASSIN
S. Gautier
Dans un livre collectif intitulé « Roms et riverains », le sociologue Eric Fassin décrypte la mise en place d’une véritable « politique municipale de la race » vis-à-vis des habitants des bidonvilles dits « Roms. » Explications.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Vous parlez de la fabrication d’une « question rom ». Quelles en sont la finalité et les étapes ?

La politique menée à l’égard des Roms sous la présidence de Nicolas Sarkozy puis, dans la continuité, par François Hollande prétend répondre à un problème qu’en réalité elle crée. Les Roms sont européens et ont donc le droit d’être en France. Mais l’on ne veut pas d’eux.

Pour les décourager de s’installer, on va ainsi leur rendre l’existence invivable – plus encore que dans leur pays d’origine. Vu leurs conditions de vie en Roumanie ou en Bulgarie, c’est mettre la barre très haut. On les a exclus du marché du travail, on résiste à les inscrire à l’école et sur les listes électorales. Mais il y a plus : on leur refuse le ramassage des ordures, l’accès à l’eau, des toilettes sèches, pour ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Références

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« On prétend gérer localement un problème présenté comme insoluble » – Eric Fassin, sociologue

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement