logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/235150/transition-energetique-segolene-royal-veut-signer-un-partenariat-avec-les-regions/

ÉNERGIE
Transition énergétique : Ségolène Royal veut signer un partenariat avec les régions
Arnaud Garrigues | Actualité Club Techni.Cités | France | Publié le 21/05/2014

Ségolène Royal a annoncé le 20 mai qu'un partenariat serait signé en juin entre l'Etat et les régions pour développer la croissance verte et la production d'énergies renouvelables.

Lors d’une réunion avec l’Association des régions de France (ARF), le 20 mai, Ségolène Royal a présenté la démarche de partenariat qu’elle souhaite mettre en place entre le ministère de l’Ecologie et les régions dans le cadre de la transition énergétique, avec une signature de ce partenariat prévue en juin. Une démarche menée en parallèle du projet de loi sur la transition énergétique et avant que ne se tienne le débat parlementaire en juillet.

La ministre de l’Ecologie souhaite ainsi « engager des mesures immédiates » afin de soutenir la croissance verte et l’emploi sur toute une série de thématiques : rénovation énergétique des bâtiments, chantiers d’économies d’énergie, d’énergies renouvelables et de transports publics propres, bornes de recharge pour les véhicules électriques, etc.

Créer une dynamique dans les territoires – Comme elle l’a expliqué le 21 mai lors de son audition devant la commission développement durable et aménagement du territoire de l’Assemblée nationale, Ségolène Royal milite pour une « écologie positive », porteuse d’emplois et d’opportunités de développement pour les industriels, comme l’illustre sa reprise en main de 10 filières d’avenir liées à la transition énergétique et qui étaient jusque là uniquement pilotées par le ministère du Redressement productif.

Sans attendre l’adoption du projet de loi, elle espère grâce à ce partenariat Etat-régions  » créer une dynamique pour la rénovation énergétique des logements  » et relancer la production d’énergies renouvelables, avec une volonté également de simplifier et de rendre plus lisible et efficace l’action publique dans les territoires.