Gestion de l'eau

Montpellier Agglomération vers une régie publique autonome de l’eau

| Mis à jour le 09/05/2014
Par • Club : Club Techni.Cités

Artusius - Fotolia

Les élus de Montpellier Agglomération doivent lors d’une session extraordinaire le 7 mai 2014 adopter la mise en place de la régie publique de l’eau. Un engagement de campagne de Philippe Saurel, nouveau maire de Montpellier et président de l’agglomération. La régie publique concernera 13 des 31 communes...

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le nouveau président de Montpellier Agglomération, Philippe Saurel (candidat dissident PS élu maire de Montpellier fin mars) n’a pas tardé à mettre sur l’agenda communautaire la mise en place de la régie publique de l’eau. Le sujet est l’unique point à l’ordre du jour du conseil extraordinaire de Montpellier Agglomération du 7 mai à 18 heures.

Montpellier Agglomération avait pourtant délibéré sur le mode de gestion de l’eau le 25 juillet 2013, après une concertation publique de plusieurs mois. Après comparaison de la régie publique à autonomie financière et de la délégation de service public (affermage), le conseil présidé par Jean-Pierre Moure (PS) avait voté à main levée pour une nouvelle DSP sur 7 ans, jusqu’en 2021. 65 conseillers s’étaient prononcés pour, 7 s’étaient abstenus et 16 avaient voté contre, comme Philippe Saurel et le maire de Grabels René Revol (Parti de Gauche) maintenant vice-président délégué à la politique de l’eau et aux milieux aquatiques. Aujourd’hui, le conseil communautaire a un nouveau visage : 63 conseillers siègent pour la première fois et Philippe Saurel a largement été élu à sa présidence, par 85 conseillers sur 92.

Pas tout le territoire de Montpellier Agglomération – La régie publique de l’eau ne concerne pas tout le territoire de Montpellier Agglomération (31 communes). Car si l’intercommunalité a pris la compétence « eau » le 1er janvier 2010, elle n’est autorité organisatrice que sur 13 communes (337 000 habitants) dont Montpellier. Pour les 18 autres, l’eau relève de deux syndicats intercommunaux auxquels adhère Montpellier Agglomération. Les syndicats Bas-Languedoc et Garrigues Campagne ont confié l’exploitation à deux fermiers dont les contrats arrivent à échéance fin 2021 et fin 2022.

Reste à organiser dans le temps le changement de mode de gestion. Sur les 13 communes concernées aujourd’hui par la régie publique de l’eau, 7 DSP sont en cours, confiées à Veolia ou Saur. Les contrats arrivent à terme fin 2014 et début 2015 (c’est pourquoi Montpellier Agglomération avait lancé le 13 août 2013 le renouvellement de la DSP, un marché sur lequel la commission d’appel d’offres n’avait pas encore été réunie). Pour tenir compte de ce calendrier, l’intercommunalité devra organiser une transition : le passage en régie devrait nécessiter 18 mois de préparation, ce qui porterait son probable démarrage début 2016.

Sur le même sujet

Le site de Montpellier Agglomération retransmet en direct et différé le conseil extraordinaire du 7 mai 2014 sur la mise en place de la régie publique de l’eauLe site du « Collectif 34 pour une gestion de l'eau en régie publique ». Le collectif associatif avait attaqué la délibération du 25 juillet 2013 sur le renouvellement de la DSP devant le tribunal administratif. Il a réuni 10 000 signatures pour le passage en régie publique de l’eau - mais aussi de l’assainissement

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Construire sans clim’ pour les climats chauds

    Comment se passer de la climatisation sous les tropiques ? Un savoir-faire spécifique pour les climats chauds se concrétise aujourd’hui dans des bâtiments bioclimatiques exemplaires. Grâce à un microcosme local propice, La Réunion est devenue leader sur ce ...

  • Propriété et entretien de la voirie locale

    Si une voie privée qui appartient à des particuliers doit être entretenue par ses propriétaires privés, la commune peut soit par volonté, soit par obligation, entretenir une voie privée si elle est ouverte à la circulation. La recherche du propriétaire de la ...

  • Les TER des Hauts-de-France bientôt ouverts à la concurrence

    La Région Hauts-de-France a décidé de proposer à aux opérateurs concurrents à la SNCF une partie de son réseau TER, comme le prévoit la loi de juin 2018 sur le nouveau pacte ferroviaire, pour améliorer la qualité de service. Elle prend ainsi de l'avance sur ...

  • La gestion de la sécheresse au Cap peut servir d’exemple à d’autres villes

    Les phénomènes météorologiques extrêmes, comme le cyclone Idai, qui a récemment dévasté Beira (Mozambique) et l’ouragan Harvey qui a frappé Houston (États-Unis) en 2017, constituent des situations d’urgence climatique auxquelles les villes doivent de plus ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP