Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Décentralisation

François Hollande envisage un report des élections régionales et cantonales à 2016

Publié le 06/05/2014 • Par avec l'AFP Cédric Néau • dans : A la une, Actu expert Education et Vie scolaire, France

Le président François Hollande veut se donner du temps pour réussir sa réforme territoriale. Il a ainsi envisagé mardi 6 mai un report des élections régionales et cantonales de 2015 en 2016, estimant qu'il "serait intelligent" de tenir ces élections "avec le nouveau découpage" territorial que doit mettre en oeuvre le gouvernement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Si c’est 2016, ça permettrait d’avoir le temps. Je pense que ça serait intelligent de faire des élections régionales et départementales avec le nouveau découpage », a déclaré François Hollande, mardi 6 mai, interviewé sur BFMTV et RMC.


François Hollande évoque sur BFMTV et RMC un… par BFMTV;

Il accède ainsi aux vœux d’élus qui souhaitent repousser ces scrutins locaux comme Eric Doligé, président du Conseil Général du Loiret, qui « ne cesse de répéter que les élections ne pourront se tenir en mars 2015 et qu’il faudra les repousser d’un voire deux ans », rappelle-t-il opportunément le même jour que l’interview présidentiel.

Temporisation contre accélération – Les motivations du Président de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

5 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

François Hollande envisage un report des élections régionales et cantonales à 2016

Votre e-mail ne sera pas publié

Exaspéré

06/05/2014 05h40

Exaspérant !!! Il nous dit je demande des efforts aux Français ! Et lui après avoir reporté l’application de la loi sur le non cumul en 2016, veut faire plaisir aux socialistes toujours en lice en reportant les élections régionales et cantonales pour 2016 en nous disant que se serait intelligent. Moi je trouve qu’il sous estime les Français et qu’il nous prend pour des poussins de 3 jours.
Rassurez vous même en 2016 on se souviendra des efforts des élus uniquement pour les petites gens du peuple, pas pour les élus ni pour Pierre Gattaz
A bon entendeur Salut.

hello

07/05/2014 08h34

La prochaine étape : la suppression des élections.

Groucho

07/05/2014 09h39

Vous avez raison Monsieur le Président, la date pour l’élection des élus départementaux et régionaux n’est pas bonne.
Mais au lieu de la repousser, avançons la: mettons en place ces élections avant la fin de l’année 2014!
Sans polémique stérile, cette solution permettrait un renouvellement des élus dès lors qu’on indiquerait aux cumulards actuels qu’il faut choisir dès à présent.
Enfin, ce sang nouveau permettrait peut-être de faire évoluer nos instances.

FT

07/05/2014 11h45

Pourquoi organiser des élections départementales en 2015 ou 2016 si c’est pour supprimer les conseils départementaux dès 2017 ? Comment va se passer le reclassement des agents des CG ? Ceux dont les services exercent une compétence (transports, routes, collèges , action sociale etc..) qui sera reprise par la région ou une intercommunalité en principe ils seront transférés dans leur nouvelle collectivité du moins on peut l’espérer, mais pour les autres..ceux qui exercent dans des services juridiques, DRH, communication ou moyens généraux des conseils généraux que va t-il se passer pour eux ? Seront-ils redéployés dans d’autres collectivités ou vers la fonction publique d’Etat (préfecture sous préfecture )? Mis à disposition des centres de gestion ? Autant de questions qui appelle un projet de loi clair et précis, ce qui n’est pas le cas pour l’instant.

Denis

16/05/2014 03h12

monsieur le Président est déjà « entré dans l’histoire de France ». Il a tous les honneurs de la République, avec son flot de critiques, et peut maintenant faire de la politique. les sondages ne sont pas très bons, mais cela n’a pas d’importance, le Président est là pour cinq ans.
Dans cette période , on ne peut pas tout faire, tout rénover, tout réformer, mais certains dossiers ont le temps d’aboutir. le Président n’a rien à perdre, une réforme majeure serait la bienvenue dans notre pays assis sur ces acquis successifs, qui à la fin, deviennent contradictoires. « la simplicité, la proximité et l’efficacité » voilà trois belles orientations du Président.
maintenant les ennuis commencent, tous les réfractaires politiques vont monter à la tribune pour « lyncher » le nouveau découpage électoral, vision à court terme. néanmoins , le problème du « découpage » est accessoire, ce qui compte c’est la réforme majeure. une organisation rationnelle, avec des compétences harmonieusement reparties. monsieur le Président, vous avez le temps de réussir. j’apprécie la proposition de faire les élections après la réforme, car la confiance avec les Élus du peuple de France est affaiblie. poser les cartes sur la table mettra les Français en « responsabilité », on ne changera pas la règle dans leur dos.

Commenter
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement