logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/232740/les-tourbieres-des-espaces-meconnus-a-preserver/

BIODIVERSITÉ
Les tourbières, des espaces méconnus à préserver
Olivier Descamps | Ingénierie | Publié le 02/05/2014 | Mis à jour le 30/04/2014

Puits de carbone, zones humides participant à l’équilibre hydraulique, nids de biodiversité, les tourbières méritent une attention particulière. Pour les aménageurs, gare en particulier à ne pas reproduire les erreurs du passé. Au risque d’en payer le prix fort.

« Un jour, quelqu’un m’a dit : « Les tourbières sont insalubres !». Je lui ai répondu : « Non, elles font oeuvre de salubrité publique, car elles sont un des derniers refuges de l’imaginaire ». Si la préface du « Voyage au pays de tourbières » publié par la Fédération des conservatoires d’espaces naturels insiste sur leur côté merveilleux, le fascicule aborde ensuite les raisons bien concrètes pour lesquelles les tourbières doivent être préservées.

Saturées en eau, accumulant de la matière organique provenant d’une végétation hygrophile, elles abritent des espèces animales et végétales qu’on ne trouve pas ailleurs. Elles servent de réservoirs filtrants. Stockant 20 à 50 % de carbone (présent sous la forme de CO2 dans l’atmosphère), les sols tourbeux constituent ...