logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/231895/le-suppleant-dun-senateur-appele-a-des-fonctions-gouvernementales-peut-il-lors-des-elections-suivantes-se-presenter-contre-lui/

ELECTIONS
Le suppléant d’un sénateur appelé à des fonctions gouvernementales peut – il lors des élections suivantes se présenter contre lui ?
Delphine Gerbeau | Réponses ministérielles | Publié le 25/04/2014

En application de l’article L. O. 319 du code électoral, les sénateurs élus au scrutin majoritaire qui acceptent des fonctions gouvernementales sont remplacés, jusqu’à l’expiration d’un délai d’un mois suivant la cessation de ces fonctions, par les personnes élues en même temps qu’eux à cet effet. L’article L. O. 135 du code électoral, applicable à l’élection sénatoriale, précise que la personne qui a été appelée à remplacer un sénateur nommé membre du Gouvernement ne peut, lors de l’élection suivante, faire acte de candidature contre lui. L’article L. O. 296 autorise toutefois le remplaçant à se présenter « sur la même liste » que le sénateur qu’il a remplacé. Ainsi, dans un département où il n’y a qu’un seul sénateur à élire, le remplaçant ne pourra pas se présenter comme candidat titulaire à l’élection sénatoriale si le membre du Gouvernement qu’il a remplacé se présente. Il pourrait en revanche être son remplaçant. Dans un département où il y a deux sénateurs à élire, les candidats peuvent se présenter soit isolément, soit sur une liste (art. R. 150 du code électoral). Deux cas de figure se présentent alors : – si les candidats se présentent de manière isolée, le remplaçant ne pourra pas se présenter comme candidat titulaire à l’élection sénatoriale si le membre du Gouvernement qu’il a remplacé se présente ; – en revanche, si les candidats se présentent sous forme de liste, conformément à l’article L. O. 296 du code électoral, le remplaçant pourra être candidat sur la même liste que le membre du Gouvernement qu’il a été appelé à remplacer. Il ne pourra pas figurer sur une liste concurrente.

REFERENCES