Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Teknival 2014 : une fête qui sent trop la poudre pour les maires de l’agglomération de Reims

Publié le 23/04/2014 • Par Frédéric Marais • dans : Actu prévention sécurité, Régions

L’ancienne base aérienne 112 accueillera 30 000 teufeurs durant le pont du 1er mai, au grand dam des élus locaux. Informés sur le tard, ils rappellent la dangerosité de ces anciennes installations militaires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 Les maires des communes qui accueilleront le prochain Teknival le 1er mai prochain sur une ancienne base militaire aux risques pyrotechniques avérés, craignent de passer du boumboum au gros boum. « On n’est pas mis dans la boucle des réunions techniques, regrette Alain Wanschoor, le maire de Bétheny, l’une des trois communes sur laquelle est implantée l’ex-BA 112. On se sent un peu exclus de l’organisation. » Même son de cloche du côté de Courcy, autre bourg concerné, et de son édile, Martine Jolly, qui craint pour ses administrés « un petit enfer pendant quatre jours » à cause des nuisances sonores. « Nous désapprouvons le choix du site et la méthode avec laquelle cela a été fait », résume Catherine Vautrin, présidente de Reims Métropole.

Courrier au ministre – Si la musique techno n’a pas que des adeptes, c’est surtout le sentiment d’avoir été mis devant le fait accompli qui chagrine les élus du pays rémois. Le nouveau maire de Reims, Arnaud Robinet, souligne dans le courrier qu’il a adressé au ministre de l’Intérieur qu’il n’a été informé de l’organisation de cet événement que le 17 avril, soit tout juste deux semaines avant l’ouverture du festival.

Le premier magistrat rémois dresse dans cette lettre un véritable réquisitoire contre le choix fait par l’Etat de l’ancienne base aérienne 112, fermée en 2011. Outre les « troubles de voisinage et à l’ordre public » générés par ce rassemblement, Arnaud Robinet dénonce « un considérable problème de sécurité des participants ».

Risque pyrotechnique – Il s’agit en particulier d’un risque pyrotechnique avéré engendré par la présence dans le sol de munitions datant de la guerre de 14-18. La pollution du terrain constitue d’ailleurs un frein à la reconversion de ce site actuellement sans affectation. De même que l’existence d’un radar militaire encore en activité sur le site.

Le maire de Reims indique d’ailleurs au passage que, à l’heure où le processus de rétrocession du foncier aux collectivités est enclenché, il serait dommageable que celles-ci héritent d’un patrimoine abîmé par d’éventuelles dégradations.

Régions

7 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Teknival 2014 : une fête qui sent trop la poudre pour les maires de l’agglomération de Reims

Votre e-mail ne sera pas publié

sergiolebufalo

24/04/2014 11h25

Les « teufeurs » de la techno parade relégués au même rang que les Roms! Indésirables où qu’ils aillent, même pour un week-end. Ce ne serait pas là aussi du racisme anti-jeunes?
Plutôt que d’organiser et de gérer un évènement, on préfère le rejetter chez les autres, car il faudrait plus de ceci, moins de cela, etc…Ca ne vous rapelle rien?

Yann

28/04/2014 10h20

Pourquoi parler d' »indésirables » ou de « gens jamais contents », dans vos commentaires quand le problème principal est surtout le manque de concertation et même d’information préalable des maires concernés avant d’ accueillir un événement de cette importance, avec 30 à 40 000 personnes, sur un site potentiellement dangereux?

Jerome59

24/04/2014 02h16

Les gens ne sont jamais content,moi j’y vais et dormirai sur place c’est la liberté et seul les vieux cons ne comprennent pas . Tecknival c’est magique.

geyser

24/04/2014 11h18

C’est sur que pour une guinguette y’aurai moins de monde. Et moins de moyens mis en oeuvre qui coutent cher. Dire qu’avant ils étaient autogérés moins médiatisés donc moins de gens présents qui n’ont rien a faire. Car c’est surtout les jeunes qui viennent parce qu’ils ont vu ça a la télé qui pourrissent l’evenement. Avant il y avait beaucoup moins de problèmes que depuis que l’État s’en mêle!

godon

03/05/2014 08h47

Pourquoi s’insurger contre la jeunesse , ces manifestations correctement encadrées permettent des accès gratuits à un grand nombre de jeunes.
Ne serais-t-ils juste bons à rassembler pour le vote de parti politique de profiteurs
Nous aussi nous avions des fêtes de quartiers où il y avait des boissons alcoolisées
et des bagarres chacun son temps
Il vaudrais mieux faire en sorte de leur trouver du travail que de laisser fermées les entreprises francaises

backtrack

04/05/2014 07h44

C’est sur que pour une guinguette y’aurai moins de monde. Et moins de moyens mis en oeuvre qui coutent cher. Dire qu’avant ils étaient autogérés moins médiatisés donc moins de gens présents qui n’ont rien a faire. Car c’est surtout les jeunes qui viennent parce qu’ils ont vu ça a la télé qui pourrissent l’evenement. Avant il y avait beaucoup moins de problèmes que depuis que l’État s’en mêle!

tu est loin et tres tres loin de la realite du phenomene

c’est un mouvement et pas un bal musette

Guillaume

09/05/2014 12h42

PROPAGANDE !!!!

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement