Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances

Coup de colère des magistrats financiers

Publié le 28/06/2001 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les 350 magistrats des chambres régionales des comptes sont furieux et l’ont fait savoir en faisant massivement grève le 25 juin. Ils ont peu apprécié que les sénateurs votent plusieurs amendements bornant leurs compétences, le 10 mai dernier, à l’occasion de l’examen, en première lecture, du projet de loi relatif aux chambres régionales des comptes et à la Cour des comptes. Ce texte, adopté en première lecture par les députés le 30 mars 2000, a pour premier objectif de rénover le statut des juges financiers. La lenteur de son examen parlementaire les a déjà passablement agacés. Les amendements sénatoriaux -adoptés contre l’avis du gouvernement – dont l’un restreint le champ de l’examen de la gestion des collectivités par les juges, ont été la goutte qui a fait déborder le vase.
« Les parlementaires veulent asphyxier les CRC, déplore Georges Raquin, président du Syndicat des juridictions financières (SJF), qui regroupe 75% des Chambres. Dans ce projet, qui devait conforter l’indépendance des magistrats et les mettre à niveau des corps de magistrats comparables, les sénateurs ont introduit des dispositions visant à museler notre institution qui constitue un des éléments de régulation de la décentralisation et dont l’efficacité du travail inquiète un certain nombre d’élus locaux ».
Lire aussi la Gazette du 2 juillet

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Coup de colère des magistrats financiers

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement