Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

L’Assemblée nationale refuse de rétablir le jour de carence

Publié le 17/04/2014 • Par avec l'AFP Agathe Vovard • dans : Actu Emploi, Actu expert santé social, France, Toute l'actu RH

Les députés ont rejeté via une motion de rejet préalable (avant même la discussion) une proposition de loi UMP relative aux arrêts de travail et aux indemnités journalières, dont l’article 8 visait à rétablir la journée de carence pour les fonctionnaires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cette proposition de loi, portée notamment par la députée UMP des Ardennes, Bérengère Poletti, a été repoussée par le vote d’une motion de rejet préalable du PS dans un hémicycle « relativement rempli, ce qui est plutôt rare un jeudi matin », selon l’observation du socialiste Denys Robiliard.

Outre une série de mesures et de renforcement des contrôles des arrêts maladie, le texte examiné lors d’une journée consacrée à des propositions de groupes minoritaires prévoyait de rétablir le jour de carence non indemnisé pour les fonctionnaires instauré en 2012 par la droite et supprimé par la gauche revenue au pouvoir.

Les auteurs de la proposition de loi s’appuyaient notamment sur une étude menée par le groupe Sofaxis auprès de la FPH et de la FPT en selon ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Assemblée nationale refuse de rétablir le jour de carence

Votre e-mail ne sera pas publié

mc22

18/04/2014 04h31

Je suis moi même fonctionnaire dans les ressources humaines et j’ai vu la baisse des arrêts de maladie de courte durée. Dès janvier 2014, ils sont repartis à la hausse!!! C’est évident que nous réalisions des économies. Des tires au flanc, j’en suis entourée dans mon administration. Des gens sont payés à ne presque rien faire. Là encore il y a de quoi faire des économies. Ouvrons donc les yeux, il s’agit de gaspillage d’argent public!

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement