Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

[Edito] Décentralisation

Big bang territorial

Publié le 15/04/2014 • Par Philippe Pottiée-Sperry • dans : Actu expert santé social, France, Toute l'actu RH

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Souvent employée mais jamais justifiée, l’expression « big bang territorial » prend tout son sens avec le discours de politique générale de Manuel Valls, le 8 avril.
Tout le monde a été surpris par ses annonces sur l’organisation territoriale. Alors que les collectivités craignaient surtout la confirmation d’un nouveau tour de vis budgétaire de 10 milliards d’ici à 2017 – ce qui a été le cas -, personne ne s’attendait à de grandes annonces en la matière.

Le nouveau Premier ministre abandonne la technique des petits pas et prône quatre « changements majeurs » : fin de la clause générale de compétence des départements et des régions, réduction de moitié du nombre de régions, refonte de la carte intercommunale sur les bassins de vie et, surtout, suppression des départements.

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Big bang territorial

Votre e-mail ne sera pas publié

bebange

16/04/2014 09h54

Je suis assez consternée d’apprendre que ce sont les fonctionnaires d’Etat qui sont le visage de la France. Pour un ancien Maire ne pas rendre hommage à minima à ses agents il y a comme un paradoxe puisque c’est tout de même en grande partie grâce à l’abnégation et à la réactivité de ses équipes qu’il en est là à ce jour..
De plus, agent des Départements depuis 10 ans, si nous sommes un maillon inutile pourquoi nou avoir confié suite aux divers transferts de compétence le RSA, les PMI, CSS, ASE… et pourquoi nous avoir décentralisé collèges et routes. Qui voit-on lorsqu’il neige sur les routes ou pour baliser la majorité des accidents sinon nos agents des Départementaux.
Ce manque de respect du travail effectué fini par me lasser et c’est à se demander pourquoi nous travaillons dans le public avec la vocation d’être « au service de … » comme mission de base. Alors autant retouner dans le privé et faire au moins mille euros de plus par mois avec voiture, PC et téléphone gratos, non ?…

Francis PRIOR

16/04/2014 10h53

C’est un peu le bateau ivre. On défait, on refait, une loi pousse l’autre et la République perd ses forces à changer le lendemain ce qu’elle a mis en œuvre la veille. Dans un temps d’économie combien vont couter les orientations du premier ministre en études, gestion du changement, transfert d’actifs, de contrats etc.. et d’expectative de tous les acteurs pressentant que ce qu’ils accomplisse aujourd’hui ne sera plus effectif demain. Il est temps de donner du temps au temps, de fixer des caps et de laisser le dialogue et le contrat produire leur effet. Brutaliser les institutions locales ne produira aucun gain de productivité et surtout renforcera la technocratie dont souffre déjà tant notre pays. A noter que les Etats Unis, l’Allemagne ne passent pas leur temps a réformer leurs institutions… Ils ne semblent pas souffrir trop de l’archaïsme de certains des enchevêtrements de leur circonscriptions administratives..

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement