Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Police municipale

Le chef de la police municipale dément quitter son poste à cause de l’arrivée du FN à Hénin-Beaumont

Publié le 11/04/2014 • Par Emmanuelle Lesquel • dans : Actu experts prévention sécurité

policier_delinquance_silhouette
Jonathan Stutz - Fotolia
Un départ "déjà prévu avant les élections" et "lié aux contraintes de formation trop importantes". Lundi 14 avril 2014, lors d'un entretien avec le Club Prévention-Sécurité de la Gazette, Christophe Fachaux, encore chef de la police municipale d'Hénin-Beaumont pour quelques mois, a tenu à clarifier les causes de son départ et de son retour à la police nationale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Club Prév-Sécu – « Pourquoi avez-vous décidé de quitter le poste de chef la police municipale ? »

Christophe Fachaux – « Les raisons qui me poussent à réintégrer mon service d’origine (ndlr la Sous-direction de l’information générale (Sdig) de Lens) sont liées aux contraintes de formation trop importantes pour passer de la police nationale à la police municipale.

Recruté en décembre 2012 pour une prise de poste effective en avril 2013, j’ai en effet appris, alors que j’avais déjà commencé mon travail, qu’il était indispensable dans ma situation d’effectuer un an de formation. Pour quitter le statut de stagiaire il me fallait effectuer une semaine sur deux de formation au CNFPT de Nancy et des stages de découvertes ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le chef de la police municipale dément quitter son poste à cause de l’arrivée du FN à Hénin-Beaumont

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement