Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Quand Manuel Valls voulait supprimer le département

Publié le 07/04/2014 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Dans son ouvrage de 2010, Manuel Valls se faisait le chantre du big bang territorial. Le nouveau Premier ministre sera-t-il aussi audacieux dans le discours de politique générale qu’il prononcera le 8 avril 2014 ? Pas sûr, car les municipales changent la donne politico-territoriale.

Réduire de 6 000 à 3 000 le nombre des élus de nos régions et de nos départements comme fusionner ces deux échelons sont deux propositions qui ne me choquent pas. Je suis favorable, à terme, à la suppression du département.

De qui émane ce plaidoyer ? De Jean-François Copé, président de l’UMP ? De l’ancien Premier ministre, François Fillon ? Que nenni ! Ces lignes sont signées Manuel Valls. Elles émanent de « Pouvoir », l’ouvrage publié en mars 2010 par le thuriféraire, alors, de la frange sociale-libérale du PS.

Le Grand Paris comme laboratoire ? – Le futur ministre de l’Intérieur indiquait même la marche à suivre : « Nous pourrions avancer par expérimentation, en Ile-de-France par exemple. Les travaux du comité présidé par Edouard Balladur ne manquaient d’ailleurs par d’intérêt (création d’un Grand Paris, suppression des départements de la petite couronne). Je suis convaincu que le couple formé par la région et l’intercommunalité s’imposera progressivement. »

Le gouvernement Ayrault a suivi cette feuille de route, créant la métropole du Grand Paris puis appelant à la suppression des quatre conseils généraux du cœur de la région capitale… Une dernière opération qui provoque l’hostilité des maires UMP et des élus PCF, notamment du président du conseil général du Val-de-Marne, Christian Favier.

Le Premier ministre s’inscrira-t-il, sur ce volet, dans le sillon de ses propres écrits et de son prédécesseur ? Pas certain, car les municipales changent tout. Le PS n’apparait plus en position de force dans cette zone… Le gouvernement n’a donc guère intérêt à renforcer les pouvoirs d’une métropole au sein de laquelle l’UMP devrait se tailler la part du lion.

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quand Manuel Valls voulait supprimer le département

Votre e-mail ne sera pas publié

pacalou15

09/04/2014 09h03

bravo le laboratoire, effectivement quel est l’intérêt d’un Conseil Général en Région Parisienne… Encore un technocrate parisien qui méprise la ruralité. La proximité des Communes et des Départements est effectivement plus importante dans la Lozère qu’à Paris ou Lyon. En espérant que notre cher Président n’ait pas oublié ce qu’était sa Corrèze profonde, mais en soi, j’aurais honte de l’être quand j’entends un tel discours qui a été forcément approuvé par le Président.

dani26

15/04/2014 01h09

un projet tel ne fait qu’isoler un peu plus les campagnes et nuit au service public auquel le citoyen rural est attaché.
Les économies sont a faire ailleurs, plutôt sur les élus et les acquis des anciens élus, et là on ne touche à rien !!!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement