Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Police municipale

A Hénin-Beaumont, le chef de la police municipale préfère démissionner que travailler pour un maire FN

Publié le 07/04/2014 • Par Emmanuelle Lesquel • dans : Actu experts prévention sécurité

Police municipale
Fotolia
Suite au départ de son chef de service après les élections, la police municipale d'Hénin-Beaumont se cherche un nouveau nouveau cadre dirigeant. La mairie a publié une annonce sur la Gazette des communes, mercredi 2 avril 2014, enjoignant les candidats à envoyer leur candidature au maire nouvellement élu (FN), Steeve Briois.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Le chef de la police municipal, Monsieur Christophe Fachaux, est viscéralement opposé à la politique sécuritaire du front national. C’est pourquoi il a choisi de partir. Il était détaché de l’Etat. Suite aux élections il va retourner à la police nationale » explique en préambule l’ancien directeur général des services (DGS), Philippe Thibaut.

Sollicité par le biais de ses anciens collègues, Christophe Fachaux n’a pas souhaité répondre aux sollicitations du Club Prévention-Sécurité de la Gazette des communes. Le silence est de mise à Hénin-Beaumont, commune de 26 000 habitants au coeur de l’ancien bassin minier.

Insécurité relative – Philippe Thibaut, qui se fait son porte-parole, a lui aussi décidé de quitter la commune suite à l’arrivée ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Hénin-Beaumont, le chef de la police municipale préfère démissionner que travailler pour un maire FN

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement