Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Edito

Vers l’union sacrée des élus locaux ?

Publié le 04/04/2014 • Par Jacques Paquier • dans : Billets finances

Carte de france avec écharpe du Maire
Fotolia
Plusieurs tribunes récentes de DG ou d’élus appellent les collectivités à faire bloc face à l’État dans les années (noires) qui viennent.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Jules Nyssen, DGS de Montpellier affirme en préambule, dans une tribune publiée sur Linkedin que « faute de réformes structurelles profondes, l’Etat est arrivé au bout de la réduction de ses propres dépenses de fonctionnement ».
Il rappelle que, par conséquent, « annoncé initialement à hauteur de 1,5 milliard d’euros par an en 2014 et 2015, l’effort demandé aux collectivités devrait être porté à 3 milliards d’euros en 2015, avec un effort complémentaire de 5,5 milliards d’euros soustraits aux dotations en 2016 et 2017 ».

« Il est inutile de gesticuler en vilipendant l’Etat qui serait coupable de tous les maux. La réalité est que, depuis toujours, les collectivités ont été protégés des aléas de la conjoncture par une fiscalité peu liée à l’activité macro-économique et par des dotations de l’Etat en hausse constante, puis en stabilisation », poursuit-il. Voilà qui est dit !

Loin des lamentations, Jules Nyssen enjoint les collectivités à mener « un lobbying intense au plan national pour obtenir des contreparties notamment sur le plan de la refonte de la fiscalité locale en vue de la présidentielle de 2017 », ainsi « qu’une indispensable progressivité dans la décrue des concours de l’Etat ».
Il s’agirait également de faire bloc pour obtenir un « profond travail d’évaluation des politiques publiques », préalable à une réduction du périmètre de l’intervention publique qui lui paraît incontournable…

Sur un autre ton, et avec d’autres arguments, Philippe Laurent appelle également, dans la dernière mouture de sa lettre d’information, les maires à l’union sacrée, face à la perspective d’un « assèchement de l’action publique ».
« Ce n’est pas l’appartenance du maire à tel ou tel parti politique qui conditionne le niveau de ressources de la commune qu’il gère, et donc sa capacité à agir, fait valoir le maire de Sceaux, mais des mécanismes fixés pour la plupart au niveau national. Et c’est bien au plan national qu’il faut agir pour faire évoluer les choses de ce point de vue, en cohésion et cohérence avec l’ensemble des maires. »

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Vers l’union sacrée des élus locaux ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement