Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Insertion

Chômage : Les départements et Pôle Emploi signent un protocole d’accompagnement

Publié le 03/04/2014 • Par Sophie Le Gall • dans : Actu Emploi, France

L’Assemblée des départements de France (ADF) et Pôle emploi, avec la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) ont signé, mardi 1er avril 2014, un protocole national portant sur une « approche globale de l’accompagnement des demandeurs d’emploi en difficultés sociales ».

« Depuis plusieurs années, les départements et le service public de l’emploi s’étaient éloignés. Notamment en raison des bouleversements qui ont touché ce secteur, avec l’introduction du RSA, la fusion entre l’ANPE et les Assedics en Pôle emploi ou encore l’augmentation du chômage. Nous avions besoin de réviser les termes de notre collaboration en direction du public cible que sont les demandeurs d’emploi en difficultés sociales », explique Augustin Rossi, référant de ce dossier à l’ADF.

Recentrage –  En signant ce protocole national, l’ADF et Pôle emploi proposent aux départements volontaires d’engager de nouvelles relations de travail, chacun étant appelé à se recentrer sur son cœur de métier, – l’insertion sociale pour les départements, l’insertion professionnelle pour Pôle emploi -, tout en articulant mieux leurs réponses respectives.

L’objectif est de mettre en place « un accompagnement global » permettant la prise en charge conjointe des besoins sociaux et professionnels par un conseiller Pôle emploi et un professionnel du travail social travaillant de manière simultanée. « Quelques départements, tels le Doubs ou l’Indre-et-Loire, se sont déjà engagés dans une telle démarche », précise Augustin Rossi, « nous espérons que fin 2014, nous compterons une quinzaine de départements supplémentaires afin de pouvoir procéder à une évaluation avec des indicateurs fiables ».

Le protocole précise que ces nouvelles modalités de collaboration peuvent être instaurer « progressivement » et « en prenant en compte les cadres de partenariats existants, les configurations locales et le rôle des acteurs infra-départementaux dans le dispositif ».

Si cette évolution vise à apporter une plus grande efficacité à la lutte contre le chômage, elle implique des répercussions organisationnelles et financières conséquentes : les départements pourraient arrêter de financer le millier de postes de conseillers en insertion sociale de Pôle emploi, comme cela est d’usage actuellement, et rapatrier cette fonction au sein de leurs propres services.

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Chômage : Les départements et Pôle Emploi signent un protocole d’accompagnement

Votre e-mail ne sera pas publié

Pad

11/04/2014 10h43

Pôle emploi n’est même pas capable de faire face aux besoins professionnels des demandeurs d’emploi tant il est englué dans son administration qu’il ne maîtrise déjà pas, préoccupé avant tout à faire de la gestion, que ne va-t-on lui demander de faire du social… Quand je me suis retrouvé subitement à ne plus percevoir que l’allocation solidarité spécifique, Pôle emploi n’a même pas pris la peine de me prévenir et, au-delà de ce manque de savoir-faire et savoir-être, n’a même pas su m’expliquer pourquoi je me retrouvais subitement dans une telle situation qui m’a plongé dans une grande difficulté. Arrêtons la poudre aux yeux ! Que Pôle emploi commence par régler les rivalités intestines sur fond de jalousie de ses agents, cela évitera à un demandeur d’emploi comme moi d’être victime de cabale…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement