Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Un seul prix de l’eau à Nantes en 2006

Publié le 03/01/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les habitants de l’agglomération nantaise bénéficieront d’un prix unique de l’eau d’ici 2006. Jusque-là, les 21 communes qui composent à ce jour la communauté urbaine étaient réparties dans sept zones tarifaires différentes. Et la facture reçue par les consommateurs s’appuyait sur 123 paramètres de calcul : abonnement, location de compteur… Les élus ont décidé de jouer jusqu’au bout la carte de la simplification en adressant aux usagers une facture commune eau-assainissement.
L’harmonisation du prix de l’eau potable (qui va du simple au double) se fera vers le tarif le plus bas. Il concerne aujourd’hui les deux tiers de la consommation. Celle de l’assainissement s’effectuera vers le tarif moyen constaté. Ces mesures représenteront en 2002 pour un ménage moyen une variation de facture comprise entre – 12,3 % et + 1,9 % (dont + 1,5 % pour l’inflation) selon sa collectivité. En les votant à l’unanimité, les élus ont voulu ainsi mettre un terme à une source d’inégalité entre les habitants alors que la distribution et le traitement de l’eau sont des outils d’agglomération.
En récupérant cette compétence en 2001, la communauté urbaine héritait en effet des différentes stratégies suivies auparavant par les communes ou syndicats intercommunaux. Or, l’eau potable distribuée dans l’agglomération est produite quasi-exclusivement par deux usines à Nantes et Basse-Goulaine et les eaux usées sont traitées à plus de 90 % par deux stations intercommunales à Rezé et Saint-Herblain.
Jacques Le Brigand

Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un seul prix de l’eau à Nantes en 2006

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement