logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/227146/lutte-contre-la-vitesse-experimentation-de-nouveaux-radars-fixes-double-face/

SÉCURITÉ ROUTIÈRE
Lutte contre la vitesse: expérimentation de nouveaux radars fixes « double face »
Hugo Soutraavec l'AFP | Actu prévention sécurité | Publié le 27/03/2014 | Mis à jour le 31/03/2014

Un nouveau radar fixe dit à "double face", qui permet de flasher les deux plaques d'immatriculation d'un véhicule, va être expérimenté en 2014. C'est ce qu'a annoncé Henri Prévost, un responsable de la sécurité routière, dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France publié jeudi 27 mars.

Pour ceux qui en doutaient encore, la guerre à la « vitesse » s’accélère. La baisse progressive du nombre de tués sur les routes [1] ou le ralentissement de la vitesse moyenne à laquelle roulent les Français sous l’effet dissuasif des radars ne freinera pas le gouvernement.

Nouvelles expérimentations – Alors que les deux premiers mois de l’année 2014 ont été marqués par une hausse du nombre d’accidents, la délégation interministérielle à la Sécurité routière (DISR) ne se contentera pas du seul succès des radars mobiles et des contrôles dit ‘en approche’. [2] Ces derniers doivent d’ailleurs être multipliés par trois d’ici 2015.

« Nous allons également expérimenter cette année quatre radars fixes double face qui permettront de flasher la plaque avant et la plaque arrière du véhicule », a annoncé Henri Prévost, délégué interministériel adjoint à la sécurité routière, dans un entretien au Parisien [3] publié jeudi 27 mars.

Efficacité accrue – « L’objectif est de réduire le nombre de flashs qui ne produisent pas de PV parce que la photo n’est pas exploitable », a-t-il précisé.
Selon un décompte de la DISR, seuls 60% des clichés obtenus par le biais de ces appareils sont utilisables.

Se défendant d’être motivé par un quelconque objectif financier – la hausse des recettes – mais seulement par celui de l’objectif gouvernemental – « passer sous la barre des 2 000 tués par an à l’horizon 2020 » –, Henri Prévost a affirmé ne pas souhaiter « développer à l’infini le nombre de radars, qui sera maintenu autour de 4 200 appareils. »

Son objectif est plutôt de les moderniser. Par le biais de ces radars fixes « double face »… mais pas seulement.

« Chaque département » équipé – Radar signaletique route [4]« Un à deux nouveaux radars seront par ailleurs déployés l’an prochain dans chaque département pour protéger les zones de chantier où beaucoup de conducteurs ne respectent pas la baisse des limitations de vitesse » a-t-il également annoncé.

A propos des radars mobiles indétectables mis en service en 2013, le responsable de la sécurité routière a estimé que c’était « un outil performant qui est beaucoup plus dissuasif que les radars fixes car cela incite les conducteurs, quelque soit la route sur laquelle ils circulent, à respecter les limitations ».

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN