Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

La majorité des communes de Gironde concernées par Natura 2000 s’oppose au zonage

Publié le 28/03/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comme convenu, le préfet de Gironde a transmis, il y a quelques jours, au ministère de l’environnement, les avis des communes et des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) concernés par Natura 2000 (25 sites en Gironde). Selon une source proche de la préfecture, les trois-quarts des avis des maires sont négatifs, refusant d’avaliser le périmètre qui leur a été soumis. Seul, un sixième des avis sont favorables. Rien d’étonnant : de nombreux édiles avaient déjà manifesté leur désaccord sur le « manque de concertation » et le « flou technique et juridique » de Natura 2000 (Lire « La Gazette » du 25 février 2002). Le préfet, Christian Frémont, a émis une seule réserve, au sujet du périmètre concernant l’estuaire de la Gironde : selon Bruxelles, tout l’estuaire devrait être classé en zone protégée alors que les responsables port autonome de Bordeaux (PAB) avaient demandé que soit exclu du zonage un chenal desservant les principaux terminaux industrialo-portuaires. Cette nouvelle avait entraîné une levée de bouclier des responsables du PAB et de tous les conseillers généraux de Gironde. Le préfet demande donc à la Commission européenne d’être « prudente » par rapport au fonctionnement du port de Bordeaux.
Claudia Courtois

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La majorité des communes de Gironde concernées par Natura 2000 s’oppose au zonage

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement