logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/226072/la-police-municipale-de-nimes-ne-devait-surveiller-que-les-affiches-du-maire/

ELECTIONS MUNICIPALES 2014
La police municipale de Nîmes ne devait surveiller que les affiches du maire
Hervé Jouanneauavec l'AFP | Actu experts prévention sécurité | Régions | Publié le 19/03/2014 | Mis à jour le 15/04/2014

Une note interne diffusée le 19 mars 2014 sur les réseaux sociaux enjoint les policiers municipaux nîmois à ne surveiller que les affiches du maire. L'élu affirme découvrir cette note et demande une enquête tandis que les représentants syndicaux évoque "une grossière erreur d'interprétation".

Le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier (UMP), a affirmé le 19 mars 2014 avoir découvert dans la presse l’existence d’une note demandant au policiers municipaux de surveiller exclusivement ses affiches électorales.

Le maire demande une enquête – Dans son communiqué, l’élu affirme avoir « découvert par voie de presse l’existence » de cette note « transmise par un chef de service de la police municipale » et a demandé « l’ouverture d’une enquête ».

Cette note interne de la police municipale de Nîmes, diffusée sur les réseaux sociaux, demandait aux policiers de la ville de ne veiller que sur les affiches du sénateur-maire, candidat UMP à sa propre succession.

La note enjoint aux ...