Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Triel conteste l’implantation de la station d’épuration

Publié le 15/04/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La future station d’épuration (Step) des Grésillons, qui doit entrer en service en 2007 à Triel-sur-Seine (Yvelines), est une priorité pour la région Ile-de-France et pour le Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap). Problème : le maire de la commune projette d’ériger une « Cité de l’environnement » à l’endroit où l’usine doit être bâtie. Jean-Pierre Houllemare propose d’autres terrains au Siaap, qui n’entend pas reconsidérer la localisation initiale. « La procédure foncière prendrait au moins deux ans et ce choix impliquerait en outre un surcoût en investissement et en fonctionnement par rapport aux Grésillons : ce site recevra en effet les eaux par écoulement gravitaire, alors que, sur celui avancé par le maire, il faudrait installer un système de pompage des eaux , explique-t-on au cabinet du président. Si la commune entend créer une vitrine environnementale, la Step pourrait en être l’élément majeur ». Dénonçant « le rouleau compresseur de la technostructure du Siaap », le maire se demande si, derrière cet « entêtement » à maintenir une vocation industrielle à ces terrains, il n’y n’aurait pas « l’arrière-pensée » de « s’exonérer de l’obligation de dépollution du site ». Depuis les années 50, le Siaap y épand en effet des eaux décantées, qui ont chargé le sol en métaux lourds. En tant que « poubelle de la région parisienne », la commune en appelle à la « solidarité régionale » pour obtenir « réparation des nuisances ».
Laurence Madoui

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Triel conteste l’implantation de la station d’épuration

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement