Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Transport

A Dijon, les contrôles en civil sur le réseau Divia inquiètent les syndicats

Publié le 20/03/2014 • Par Alexandra Caccivio • dans : Actu experts prévention sécurité, Régions

Tramway_DIVIA
divia
L'exploitant Keolis envisage d'instaurer dans les bus et les tramways du Grand Dijon des contrôles opérés par des agents en civil pour lutter contre la fraude. Une mesure qui inquiète les syndicats.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Mobiliser de nouveaux moyens pour déstabiliser les resquilleurs : c’est ce à quoi s’attelle Keolis, l’exploitant du réseau Divia (bus et tram) du Grand Dijon, qui présentera courant avril son nouveau plan de lutte contre la fraude. Parmi les mesures évoquées en interne aux syndicats figure l’instauration de contrôles opérés par des agents en civil.

Inquiétudes syndicales – Une mesure qui, chez Divia, est loin de faire l’unanimité. Dans un courrier adressé à la direction, la CGT s’inquiète des « risques ». « L’amalgame entre tenue vestimentaire privée et l’exercice de la mission de contrôle en civil peut être vite source d’agressions, de représailles et de conflits dans la vie de tous les jours, note-t-elle. L’exercice de la mission de contrôle en tenue officielle est bien assimilé ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
2 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Dijon, les contrôles en civil sur le réseau Divia inquiètent les syndicats

Votre e-mail ne sera pas publié

Edge

20/03/2014 09h50

Les contrôles des billets par les agents de la RATP en civil semblent vraiment se développer car ils deviennent réellement visibles et plus fréquents (dans l’Est parisien notamment). Les agents ne sont pas forcément en grand nombre, des équipes de 4 agents en civil peuvent opérer sur une ligne de bus en banlieue ou dans Paris.
L’initiative Troc-It abordée dans l’article est très intéressante. A Paris, cela pose la question de la prévention en vue que tous les usagers achètent leur ticket. En effet les agents RATP en civil opèrent des stratégies assez particulières : se fondre parmi les voyageurs (avec il faut le dire un comportement suspect), prendre le temps de bien constater la faute de l’usager et aller le « saisir » ensuite. Le fait de ne pas pouvoir les identifier facilement (vêtement) ou même par un brassard visible, ne favorise pas leur acceptation. L’équipe de contrôleur habillée en vert fait partie du paysage normal d’une régie publique de transport, l’équipe en civil amène une présence assez suspicieuse.

Breizh21

20/03/2014 10h26

J’utilise personnellement le tram tous les jours pour me rendre à mon travail.

6 fois sur 10 les bornes de billettique fonctionnent correctement du premier coup, et pour les 4 autres fois si cela ne fonctionne pas ce n’est pas mon problème : au prix que ce tram nous a coûté, qu’il nous coûte et qu’il va nous coûter, il aurait pu être doté de système efficient !

Je suis naturellement honnête mais je ne vais pas parcourir la rame jusqu’à enfin trouver LA borne qui fonctionne.

De plus, depuis quelques semaines déjà, les conducteurs du tram sont de moins en moins regardant sur leur façon d’être vis à vis des usagers : démarrages brusques et/ou saccadés, freinage tardifs donc puissants, fermetures des portes au nez des usagers, …

Bonne journée.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement