Energie-Biodiversité

Filière roseau énergie : une expérimentation grandeur nature qui soulève de nombreux problèmes

Par • Club : Club Techni.Cités

Fotolia

Alors que le Conseil général de Loire-Atlantique termine une étude pré-opérationnelle sur l’utilisation du roseau du marais de Brière comme combustible, l’expérimentation in situ s’avère difficile et coûteuse. Aura-t-elle lieu ? Les données du problème sont nombreuses.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Conseil général de Loire-Atlantique n’a pas encore décidé s’il expérimente la fauche du roseau en marais de Brière pour une valorisation énergétique. L’idée de départ parait pourtant séduisante. D’un côté, on a le marais briéron et sa roselière de 6 000 hectares, menacés d’atterrissement(1) ; de l’autre des collectivités qui, en cohérence avec les objectifs du Grenelle de l’environnement, cherchent à développer les énergies renouvelables. Faucher le roseau, c’est donc préserver le marais tout en promouvant une énergie renouvelable alternative.

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP