Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Ressources humaines

Mairie de Charleville-Mézières : des agents en souffrance ?

Publié le 19/03/2014 • Par Frédéric Marais • dans : Régions, Toute l'actu RH

Selon la CGT, le malaise régnerait au sein du service propreté et de la police municipale. Un point de vue que ne partage pas Sud, le syndicat majoritaire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La CGT des communaux de Charleville s’est épanchée dans le journal L’Ardennais daté du 24 février 2014. Ses représentants, témoignages à l’appui, y dénoncent un climat dégradé qui toucherait plus particulièrement deux services : la propreté urbaine et la police municipale.

Le syndicat évoque du harcèlement au travail, une ambiance malsaine et un manque d’écoute, consécutifs de dépressions chez certains agents, et met en cause les méthodes de management dans ces deux services.

« Il n’y a ni plus ni moins de problèmes qu’ailleurs, estime pour sa part Jean-Marc Adams, le secrétaire départemental de Sud SDU-08. S’il y a souffrance au travail, elle est plutôt provoquée par l’acharnement de la CGT à l’encontre de la nouvelle responsable de la propreté urbaine qui a voulu remettre de l’ordre dans son service. »

La CGT en cause ? – Selon Jean-Marc Adams, la CGT n’aurait pas digéré le fait que la mairie ait nommé deux adhérents de Sud SDU-08 à la tête du service propreté et de la police municipale en remplacement de ses propres cadres, l’un étant parti à la retraite et l’autre ayant intégré le syndicat comme permanent.

« En fait, cette affaire est à replacer dans un contexte de guéguerre syndicale et d’élections professionnelles à venir en décembre 2014, puisque la CGT n’est plus majoritaire depuis 2001 », explique le secrétaire départemental du SDU-08.

Le contentieux entre les deux syndicats a même pris une tournure judiciaire lorsque la CGT a assigné en référé le SDU-08 pour dénigrement et diffamation suite à un article diffusé sur son blog. La première nommée a été déboutée et condamnée à verser 1 000 euros à la seconde par un jugement du tribunal de grande instance de Charleville-Mézières rendu le 28 janvier 2014.

 La mairie de Charleville-Mézières n’a pas donné suite à nos demandes d’interview.

Régions

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mairie de Charleville-Mézières : des agents en souffrance ?

Votre e-mail ne sera pas publié

georgette

05/07/2014 09h15

il ne s’agit pas de se plaindre,à l’heure actuelle, quand on a du travail ; voir les
agents municipaux PENDANT 2 OU 3 HEURES REGARDER LES JOUEURS DE BOULES
c’est honteux
ETRE à 6 personnes ( dont 3 restées dans la voiture) pour débarquer le canot à
la warenne pendant 2 heures quelle honte…….

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement