Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Les agents de la communauté urbaine de Nantes battent le pavé

Publié le 25/04/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le malaise était patent depuis plusieurs mois : jeudi 25 avril, le personnel de la communauté urbaine de Nantes a débrayé à l’appel de l’intersyndicale CFDT-CGT-FO-CFTC. Plus d’un millier d’agents ont défilé dans les rues de la préfecture dénonçant « des effectifs insuffisants », « la privatisation de certains services », « un recours croissant au secteur privé », « trop d’emplois précaires »… Sans oublier le transfert chaotique du personnel comme des compétences : dossiers de garanties d’emprunts envoyés incomplets par les communes, chevauchements persistants de missions, type gestion des assainissements autonomes…
Il y a, bien sûr, les défauts de jeunesse de la structure : depuis la transformation du district en communauté urbaine (24 communes, 560 000 habitants) début 2001, le nombre d’agents aura bientôt été multiplié par dix pour atteindre près de 2 200 personnes. Mais les partenaires sociaux mettent surtout en avant l’absence de dialogue social. « La construction politique a primé sur tout le reste. Il n’y a pas de concertation, juste de l’information. On a le sentiment d’être dans un bateau amiral, sans savoir si quelqu’un est vraiment au gouvernail, avec des pôles de proximité qui ressemblent à autant de chaloupes à la dérive ».
Des critiques que réfute Bernard Bolzer, vice-président délégué en charge du personnel. « Je comprends leurs craintes mais nous sommes proches de la maturité. Le 30 mai prochain, nous ferons un point global sur l’organisation des services dans le cadre du nouveau siège en cours de construction. Notre volonté n’est pas de diminuer le nombre de régies, au contraire nous souhaitons étendre la présence du service public. Et le dialogue entre nous est permanent ». Dans l’après-midi, des délégués de l’intersyndicale étaient reçus par le président Jean-Marc Ayrault. Une première depuis la création de la communauté urbaine.
Jacques Le Brigand

Prochain Webinaire

Télétravail : manager les agents publics à l'heure du confinement

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les agents de la communauté urbaine de Nantes battent le pavé

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement