Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Justice, jurisprudence

La mairie de Louviers victime d’une substitution de personne lors d’un mariage

Publié le 17/05/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Au mois d’août dernier, la mairie de Louviers (Eure, 18 937 habitants) a été victime d’une double duperie à l’occasion d’un mariage. Non seulement ce dernier était « blanc », mais la mariée n’avait que 12 ans. Elle remplaçait sa sœur, âgée de 16 ans, promise contre argent par sa mère à un homme d’origine turque qui souhaitait obtenir la nationalité française, et s’était présenté avec les papiers de l’aînée. Selon la mairie de Louviers, ses services ne sont pas en tort. D’une part, la mariée s’est présentée voilée et avait toute l’apparence d’une jeune femme de 16 ans. D’autre part ils avaient, lors du dépôt du dossier et compte tenu de l’âge de l’homme, plus du double que celui de la « fiancée », alerté le Procureur de la République, mais le dossier était revenu à la mairie sans observation quant à la faisabilité du mariage. La supercherie a été récemment démasquée par des éducateurs qui s’occupent de l’aînée, lorsqu’ils ont incidemment appris son « mariage ». Elle avait alors expliqué la mystification. Cette affaire, qui devait être jugée en comparution immédiate la semaine dernière n’a pu l’être, faute d’un avocat de permanence disponible pour défendre le « marié ».
Patrick Bottois

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La mairie de Louviers victime d’une substitution de personne lors d’un mariage

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement