Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Le collectif Convergence nationale veut remobiliser les acteurs de la défense des services publics

Services publics

Le collectif Convergence nationale veut remobiliser les acteurs de la défense des services publics

Publié le 13/03/2014 • Par Sophie Le Gall • dans : France

A l'occasion des élections municipales, Convergence nationale, groupement d'organisations syndicales, associatives et de partis de gauche, a lancé, mercredi 12 mars 2014, une campagne de défense des services publics avec l'objectif d'organiser des assises sur le sujet.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Représentants de syndicats (CGT, CGT Services Publics, FSU, Union syndicale solidaires…), d’associations, d’organisations, comme Attac et la Fondation Copernic, et de partis de gauche (PCF et Parti de Gauche) se sont rassemblés, mercredi 12 mars à la bourse du travail de Paris, pour relayer un message qu’ils souhaitent fédérateur : « Les services publics ne sont pas un problème : ils sont une des solutions à la crise ».

Les membres du collectif espèrent remettre en cause « le dogme de l’austérité » et « démontrer que l’on peut utiliser autrement les finances publiques ». Pour Michel Jallamion, président de Convergence : « l’ensemble de nos concitoyens vit au quotidien la destruction de l’idée même de services publics ».

Relance du mouvement – Initiée en 2005, Convergence nationale, qui a publié en 2007 un manifeste et qui s’est successivement mobilisée, ces sept dernières années, pour la défense des services de La Poste ou pour le maintien d’hôpitaux de proximité, estime être arrivée à une « nouvelle étape » de son combat.

Pour Michel Jallamion, il est « grand temps de recréer du collectif, d’intensifier les convergences (…) Il s’agit donc aujourd’hui, avant tout, d’une renaissance ».
Michel Angot, secrétaire national de la Fédération syndicale unitaire (FSU) constate une « augmentation des demandes sociales non satisfaites », qu’il s’agisse des « services de PMI fragilisés », du manque de places de garde collective ou encore du logement. « Le débat qui s’est ouvert à l’occasion de la future loi Delaunay sur l’adaptation de la société au vieillissement a mis en lumière la mainmise du privé sur le secteur des établissements d’accueil de personnes âgées et la faible présence du service public sur cette problématique », a-t-il ajouté.

Adapter les concepts de services publics – Le collectif, qui veut « replacer la question de la défense des services publics dans le débat public », annonce une conférence-débat, le 16 mai 2014, à la bourse du travail de Paris, « afin de fixer les grandes lignes du combat en vue d’organiser, avant la fin de l’année, un cycle d’“assises pour le renouveau des services publics“ ».
Cette mobilisation devrait ensuite donner lieu à la publication d’un “manifeste pour les services publics du XXIe siècle”.

Michel Jallamion précise : « Nous devons adapter les concepts de services publics à notre ère. Refonder des concepts, prendre en compte les évolutions et les besoins de son temps c’est être fidèle à l’élaboration historique et théorique qui a permis de les créer (…) A notre tour de trouver la voie d’en faire une modernité transcrivant la solidarité, rendant efficient l’égalité aux droits et permettant la satisfaction des besoins de tous ».
Convergence espère initier une « démarche de co-construction », qui unira syndicats, partis politiques et associations au-delà de leurs différences, ainsi que les salariés et les usagers.

Par ailleurs, Convergence soutient l’appel à la grève et à la manifestation lancé par la CGT, FO, la FSU et Solidaires pour la journée du 18 mars 2014. Ces organisations réclament « des mesures urgentes en faveur des salaires, de l’emploi, de la protection sociale et du service public ».

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le collectif Convergence nationale veut remobiliser les acteurs de la défense des services publics

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement