Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Du concret sur les salaires… bientôt peut-être

Publié le 13/03/2014 • Par Agathe Vovard • dans : A la une, France, Toute l'actu RH

liasse de billets de 50 euros
image_of_money
Lors de la réunion sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations du mercredi 12 mars 2014, la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a indiqué qu'une réunion spéciale sur les salaires serait organisée prochainement. Mais aucune date précise n'a été avancée.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La ministre de la Fonction publique a une nouvelle fois rencontré les organisations syndicales le 12 mars 2014 sur la définition d’une méthode et d’un calendrier sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations. Ce devait être la réunion finale avant le début des négociations, prévu pour le mois de mai, mais la finalisation est reportée à une autre entrevue début avril.

« On veut réformer le statut, faire un travail de fond. Mais les marges de manœuvre financière sont pour le moins incertaines. Il est compliqué pour les organisations syndicales de s’inscrire dans ce travail avec le ministère », souligne Claire Le Calonnec, secrétaire nationale de l’interco-CFDT.

Pas la variable d’ajustement – « Nous espérons que les agents ne vont pas servir de variable d’ajustement, avec le pacte de responsabilité et la baisse des dotations, d’où notre inquiétude et notre impatience », explique encore le secrétaire général du Snuclias-FSU Didier Bourgoin.

Une réunion spéciale sur les salaires devrait être organisée prochainement, mais aucune date précise n’a été avancée (en principe avant la fin de l’année ?).

La ministre s’est aussi exprimé jeudi 13 mars sur France info.


Lebranchu sur Taubira : « Une erreur de com’ et… par FranceInfo

Sur la question du gel du point d’indice, elle a rappelé qu’il fallait « attendre que la conjoncture nous le permette. La décision peut être ouverte à l’été, ou plus tard. Je ne peux pas dire car il faut attendre les arbitrages d’équilibre de la dépense publique. »

Effort de redressement des comptes publics – Solidaires compare la ministre « à un camelot de foire qui tente désespérément de vendre un produit invendable. Comment imaginer que des négociations, en principe inscrites dans le long terme, vont pouvoir être menées à bien, dans un contexte politique et budgétaire clairement exprimé par le Premier Ministre, dans son courrier du 14 février : « La fonction publique doit participer à l’effort de redressement de nos comptes publics » ? »

Les organisations syndicales regrettent en outre que le calendrier prévu ne soit pas en adéquation avec les priorités avancées. « Rénover l’architecture statutaire et les grilles » arrive ainsi en première priorité tandis que l’agenda des négociations prévoit de commencer – en mai prochain – par l’amélioration de la gestion des emplois.

Après les rumeurs de gel de l’avancement des fonctionnaires  , la ministre a aussi évoqué le 10 mars dans le Parisien la possibilité de mettre à contribution les fonctionnaires les mieux payés

Moins de 1 % de la FPT – « Je ne crois pas que les attachés soient trop payés. Pointer du doigt les catégories A signifierait que certains s’en mettent plein les poches. Il est vrai que les agents A+ perçoivent des salaires non négligeables mais ils représentent moins de 1 % de la FPT. Le salaire médian est faible, ne l’oublions pas », souligne Didier Bourgoin.

8 000 euros – La ministre serait en outre revenue sur ces propos devant les organisations syndicales. Les très hauts salaires, supérieurs à 8 000 euros, seraient sur la sellette. Et elle aurait surtout insisté sur le fait que s’il devait y avoir un effort à fournir, il ne se ferait pas sur les bas salaires.

Dans ce contexte tendu, certaines organisations syndicales appellent les agents à se mobiliser le 18 mars. Mais la participation pourrait ne pas être très élevée.

Consultez notre application sur la rémunération des fonctionnaires

Accueil simulation remuneration

Cet article est en relation avec le dossier

4 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Du concret sur les salaires… bientôt peut-être

Votre e-mail ne sera pas publié

Ras le Bol

14/03/2014 10h46

Depuis juillet 2010 le gel du point d’indice et les salaires baissent car les taux de prélèvements des charges augmentent.
6 ministres se présentent aux municipales, tout s’arrête de fonctionner et dès la fin des éléctions on va voir fleurir des votes dans les conseils municipaux pour l’augmentation des indemnités de maire et d’adjoints alors que ces mêmes maires sont aujourd’hui hostiles à l’augemention des salaires des fonctionnaires. Finalement tous ces cumulards estiment qu’eux méritent car ils bossent !!! mais les  » enfants gâtés de la république » ne sont pas ceux que l’on croient.
Et je suis effectivement persuadé qu’avec la création des Métropoles le personnel sera effectivement la variable d’ajustement.

denis

14/03/2014 11h00

« la ministre a aussi évoqué le 10 mars dans le Parisien la possibilité de mettre à contribution les fonctionnaires les mieux payés.  »
dans la FPT, les catégories A représentent 5% des agents. 15 % sont de catégories B et 80 % de catégorie C.
je ne comprends pas, comment peut on augmenter le salaire des catégories C en enlevant au A (4% de l’effectif) et aux A+ (1% de l’effectif)? la somme enlevée aux A et A+, me semble faible, pour faire progresser de façon significative les catégories C.
cette rumeur ne me semble pas être une idée durable, affaiblir les uns pour ne presque rien donner aux autres c’est se mettre tout le monde à dos. sur certains A+, l’exécutif peut leur retirer un peu de leur salaire, de plus de 8 000 euros, mais cela reste symbolique, cela représente peu pour l’ensemble des agents.

pierre47

14/03/2014 12h12

Le gouvernement cherche des économies,je lui suggère des pistes:
1/suppression du Sénat qui ne sert a rien car c’est toujours l’assemblée nationale qui a le dernier mot,d’ailleurs De Gaulle voulait le faire
2/En matière de salaires réduire les écarts de 1 à 5 par exemple a étudier
3/En matière de retraite idem réduire les écarts,il n’est pas normal que certains aient des retraites astronomiques alors que d’autres galèrent

Hom77

04/04/2014 10h29

Bonjour,

Je suis tout à fait d’accord, sur l’idée de faire participer les hauts salaires pour faire des économies. Il est réel qu’une majorité de la catégorie A, profite du système. D’ailleurs,
des agents de catégorie B ou C sans sortent honorablement, notamment sur les heures supplémentaires, les logements de fonction et les véhicules de service qui servent à faire les courses le WE, ou en fin de journée.
En outre, la réaction des partenaires sociaux n’est pas surprenante, car certains défendent leur propre intérêts ou ceux de leurs amis en croque.
Tout le système est véreux, et qui paye la facture, c’est le contribuable.
Un fonctionnaire de 33 ans d’activité de plus en plus agacé et près à lutter contre cette injustice.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement