Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Le conseil général de la Gironde et la communauté urbaine de Bordeaux unissent leurs forces

Publié le 11/03/2014 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Régions

Le conseil général de la Gironde et la communauté urbaine de Bordeaux ont signé une déclaration commune le 10 mars à Bordeaux (Gironde) pour afficher « un point de vue commun ». Compte-tenu de l'histoire du département et des caractéristique du territoire, les deux collectivités visent l'union mais pas la fusion.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le 10 mars, Vincent Feltesse et Philippe Madrelle, respectivement président de la communauté urbaine de Bordeaux (CUB, 724 224 hab., 28 communes) et président du conseil général de la Gironde (542 communes, 1,5 million d’hab.), ont signé à Bordeaux (Gironde) une déclaration commune pour «afficher un point de vue commun entre la future métropole et la Département », a confirmé à la Gazette des communes Bruno Fareniaux, directeur de cabinet de Vincent Feltesse, rappelant que les deux collectivités revendiquent « l’union mais pas la fusion ».

Pas de fusion comme Lyon – « Le Grand Lyon n’est pas un modèle pour nous dans la mesure où il a une expérience différente de celle de la CUB. Le Grand Lyon se permet la fusion car, depuis 25 ans, il a avancé très fortement dans l’extension des compétences. A la Cub, où l’essentiel des compétences se situe dans les réseaux, on a un peu bougé, lors de la dernière mandature, sur le logement, la culture et le sport. Nous avons peu envie de revendiquer des compétences du Département dans la mesure où l’on affiche des visions commune et on a beaucoup travaillé ensemble dans la gestion des déchets, le risque inondations, la ressource en eau. Nous allons réfléchir ensemble sur de nouvelles compétences comme le tourisme et les pratiques numériques », ajoute-t-il.

La Cub a aussi une autre priorité qui est celle de la définition de la relation de la future métropole avec les communes membres. Ce sera le grand chantier à venir tout en assurant les complémentarités avec le Département et la Région.

Interrelation permanente – Dans la déclaration commune, il est ainsi affirmé que la Cub « est le principal pôle urbain de la Gironde. Si ce territoire attractif et dynamique est confronté à des problématiques urbaines spécifiques, son développement s’inscrit dans une perspective globale au sein du territoire girondin. La Cub et le reste de la Gironde sont dans une interrelation permanente et constituent une communauté de destin qui exige des actions et une vision commune ».

« Par rapport au Grand Lyon, nous ne sommes pas dans les mêmes proportions en matière de forces et d’atouts. 90 % du territoire de la Gironde est hors de celui de la future métropole. La Gironde est un fleuron en matière de tourisme : 75 % de la capacité d’accueil en lits marchands se situe sur le littoral. Le tourisme dans le département représente un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros par an : la moitié se fait sur la métropole, l’autre sur le reste du département.

Par ailleurs, la Gironde est le deuxième département forestier de France et représente 27 % du vignoble français. Vu ces éléments, avoir une métropole est un atout à la condition qu’il y ait « interconnectivité » avec l’arrière-pays. Nos visions complémentaires doivent contribuer au développement équilibré de nos territoires », développe Viviane Cagnato, directrice de cabinet de Philippe Madrelle.

 Trois objectifs – En 2007, les deux collectivités avait déjà signé une déclaration commune. Celle signée le 10 mars s’inscrit dans le contexte législatif nouveau qui crée les métropoles.

Posant les bases d’un dialogue renouvelé entre les deux collectivités, le document, conçu comme une feuille de route, vise trois objectifs déclinés sur 14 thèmes :

  • une meilleure régulation de la croissance urbaine et un équilibre territorial réaffirmé ;
  • une protection renforcée du territoire et de ses ressources ;
  • le développement économique et numérique du territoire.

Parmi les thèmes à développer figure la création d’un établissement public foncier local au niveau des 92 communes qui correspondent au périmètre du schéma de cohérence territorial de l’aire urbaine bordelaise, la mise en place d’un observatoire des mobilités pour améliorer les déplacements, une stratégie coordonnée en matière de développement économique, une gouvernance commune en termes de gestion de la ressource en eau, la transformation du comité départemental du tourisme en agence départementale du tourisme dans laquelle pourrait entrer la CUB… Les deux collectivités, toutes deux délégataire de l’aide à la pierre, proposent également la création d’un comité des financeurs du logement.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le conseil général de la Gironde et la communauté urbaine de Bordeaux unissent leurs forces

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement