Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Comment fonctionnera le nouveau dispositif de consignation des allocations de logement en cas de location d’un logement indécent ?

Publié le 05/03/2014 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les dispositions législatives en vigueur prévoient que, pour qu’un locataire puisse bénéficier d’une allocation de logement, le logement doit correspondre aux caractéristiques de décence définies par le décret n° 002-120 du 30 janvier 2002. Toute demande d’allocation de logement doit ainsi être accompagnée d’une attestation du propriétaire indiquant que le logement respecte les normes de décence. Si le propriétaire ne fournit pas l’attestation, l’allocation de logement ne peut en aucun cas lui être versée en tiers-payant.

De plus, s’il est porté à la connaissance du maire, de toute association de défense des droits des locataires affiliée à une association siégeant à la commission nationale de concertation, des médecins inspecteurs de santé et des inspecteurs des affaires sanitaires et sociales que des logements ne satisfont pas aux exigences de décence, ces derniers peuvent saisir les caisses d’allocations familiales et les caisses de la mutualité sociale agricole.

Travaux de mise aux normes – Dès lors que l’organisme payeur a connaissance de la non-décence d’un logement, le versement de l’allocation de logement en tiers payant est suspendu. Par dérogation, l’allocation peut continuer à être versée à l’allocataire s’il peut justifier qu’il a engagé une démarche amiable ou contentieuse auprès de son bailleur afin d’obtenir une mise aux normes du logement. Le dispositif actuel ne s’avère pas suffisamment incitatif pour constituer un véritable outil de retour à la décence des logements. Ainsi, l’article de la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové prévoit d’instaurer un système de consignation des allocations de logement par les organismes payeurs, dans l’attente de la réalisation des travaux nécessaires pour rendre le logement décent par le bailleur.

La nouvelle procédure prévoit que si un logement fait l’objet d’un constat d’indécence, le droit à l’allocation de logement (AL) est maintenu durant un délai de dix-huit mois pour le locataire, mais son versement est différé tant que le propriétaire n’a pas effectué les travaux de mise en conformité. Durant ce délai, le locataire ne s’acquitte que du loyer résiduel (net des AL) sans que cela ne puisse fonder une action du bailleur à l’égard du locataire pour l’obtention de la résiliation du bail. Dès que les travaux sont réalisés, l’aide consignée est reversée au bailleur.

Limiter l’impact pour le locataire – Si les travaux n’ont pas été réalisés à l’issue du délai de dix-huit mois, le montant de l’AL conservé par l’organisme payeur pendant ce délai est définitivement perdu. Le droit à l’AL peut être maintenu, à titre exceptionnel, par décision de l’organisme payeur et son montant conservé par ce dernier pour une durée de six mois renouvelable une fois. A l’issue de ce second délai, si les travaux de mise en conformité n’ont pas été réalisés, le bénéfice de l’AL est suspendu et le montant de l’AL conservé par l’organisme payeur est définitivement perdu. Ce dispositif, qui devrait entrer en vigueur le ler janvier 2015, est de nature à inciter les propriétaires bailleurs à effectuer les travaux de mise en conformité de leur logement tout en limitant l’impact pour le locataire.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment fonctionnera le nouveau dispositif de consignation des allocations de logement en cas de location d’un logement indécent ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement