logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/22242/un-peu-moins-de-pollution-beaucoup-de-morts-en-moins/

ENVIRONNEMENT
Un peu moins de pollution, beaucoup de morts en moins
La Rédaction | France | Publié le 07/11/2002

Même une très faible réduction de la pollution atmosphérique exerce un effet bénéfique en termes de santé publique, selon les travaux du programme européen Apheis (Air Pollution and Health : a European Information System). Son évaluation d’impact sanitaire (EIS) indique ainsi que quelque 12 000 décès anticipés (11 855 exactement) pourraient être évités chaque année dans 19 villes européennes (représentant 32 millions d’habitants, soit 43 décès anticipés pour 100 000 hab), si la valeur limite de 20 microgrammes par mètre cube de PM10 (particules d’un diamètre inférieur à 10 micromètres ou fumées noires) était respectée. Ce plafond sera imposé par la Commission européenne à l’horizon 2010 pour une exposition à long terme. Même si cette exposition ne diminuait que de 5 µg/m3, 5 547 décès anticipés (soit 19 pour 100 000 hab) seraient épargnés.
Le programme Apheis est mené dans 26 villes européennes et coordonné par l’Institut de veille sanitaire de France et l’Institut municipal de santé publique de la ville de Barcelone.
Laurence Madoui