Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Péréquation

La solution aux imperfections du potentiel financier des départements peine à s’imposer

Publié le 24/02/2014 • Par Raphaël Richard • dans : A la Une finances, Actu experts finances

billets regardés à la loupe
Image of Money
L’Assemblée des départements de France (ADF) a critiqué à de nombreuses reprises le potentiel financier créé notamment pour le fonctionnement des différents fonds de péréquation qui touchent cet échelon. La commission Ackerman qui a planché au 1er semestre 2013 sur ce sujet avec une partie de l’équipe de Ressources consultants finances avait trouvé une solution faisant consensus… elle n’a pourtant pas été retenue de manière globale dans la loi de finances pour 2014.

Travailler sur la péréquation a rapidement conduit la commission à se pencher sur les critères sur lesquelles elle repose… et leurs imperfections. « L’existence d’un indicateur d’estimation des inégalités territoriales de moyens est indispensable », estime Yann Le Meur, PDG de Ressources consultants finances, qui a travaillé sur le sujet pour les départements.
Le potentiel financier qui devait jouer ce rôle d’indicateur des inégalités ne remplit toutefois pas correctement l’objectif pour lequel il a été imaginé. L’ADF considérait par exemple que sa prise en compte à hauteur de 20 % dans les critères de reversement dans le fonds de péréquation sur la CVAE conduisait à défavoriser des départements considérés par ce biais comme plus riche qu’ils ne le sont.

Ressources consultants finances a ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La solution aux imperfections du potentiel financier des départements peine à s’imposer

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement