Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Fiscalité locale

Accès et fiabilité des données fiscales : la difficile communication entre les collectivités et la DGFIP

Publié le 21/02/2014 • Par Fabienne Proux • dans : A la Une finances, Actu experts finances

motech-inf-031-153_Web
Phovoir
Les travaux menés par le groupe de travail « observatoire fiscal » de l’Association finances, gestion, évaluation des collectivités territoriales (Afigèse) sur la qualité des bases de fiscalité directe locale révèlent que les données transmises aux collectivités sont insuffisantes, partielles, erronées, voire incohérentes. Les observatoires fiscaux réclament l’accès à davantage d’informations, ce qui suppose de déroger au principe du secret fiscal et de développer les partenariats avec la direction générale des finances publiques (DGFIP).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Depuis plusieurs années, le groupe de travail « observatoire fiscal » de l’Afigèse, en relation avec les associations d’élus, s’intéresse à la qualité des bases de fiscalité directe locale. Les résultats de ces travaux sont surprenants pour ne pas dire alarmants.
Ils révèlent que les données transmises par la DGFIP aux collectivités sont partielles, erronées, voire incohérentes, qu’il s’agisse de la cotisation foncière des entreprises (CFE), de la taxe sur les surfaces commerciales (Tascom) ou de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprise (CVAE).

Tout en affirmant vouloir développer les partenariats avec les collectivités locales en matière de fiscalité directe locale, dans le cadre des conventions de services comptables et financiers (CSCP) et les engagements partenariaux, la ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Accès et fiabilité des données fiscales : la difficile communication entre les collectivités et la DGFIP

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement