Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Dépendance

Perte d’autonomie : l’urgence d’une réforme

Publié le 18/02/2014 • Par Auteur associé • dans :

Francis Contis, Marie-Josée Daguin, Jean de Gaullier et Jean-Louis Lemierre

respectivement Président de l’UNA, Présidente de l’ADMR, Président d’adessadomicile, Président de la FNAAFP-CSF

L’augmentation de l’espérance de vie est une chance et un atout à condition que notre société permette à tous de vieillir dans des conditions dignes. La volonté quasi unanime de nos concitoyens est de vivre le plus longtemps possible à leur domicile. Cette évolution entraîne déjà de nouvelles formes d’habitat, de services, de transports, de loisirs. L’annonce d’une loi pour adapter la société au vieillissement est une bonne nouvelle.

La réponse au vieillissement de la population relève pour beaucoup du développement des services d’aide à la vie quotidienne, d’accompagnement et des soins à domicile.

Si l’Insee prévoit la création de 300 000 emplois d’ici à 2020 dans le secteur, les salariés sont aujourd’hui peu reconnus et des structures en grande difficulté économique. Pourtant, les services d’aide et de soins sont déjà en mesure d’accompagner les évolutions nécessaires du système de santé pour réduire les périodes d’hospitalisation particulièrement coûteuses pour la société.

La dépendance constitue un nouveau risque de protection sociale qui doit s’accompagner d’une gestion de proximité et d’un pilotage national. La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) pourrait jouer ce rôle dans le cadre d’une gestion intégrant l’Etat, les conseils généraux, les partenaires sociaux, les usagers et les gestionnaires des services.

Un financement par la solidarité nationale – La prévention de la perte d’autonomie, objectif partagé par tous, a besoin d’être soutenue notamment à travers une augmentation significative des moyens consacrés à l’action sociale de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav).

Pour nos différentes fédérations, la priorité est de renforcer un financement basé sur la solidarité nationale. Acteurs essentiels du secteur, les conseils généraux voient leurs responsabilités en matière de politique sociale augmenter en même temps que leurs financements stagnent.

Nos associations ne sont plus financées à la hauteur du coût réel de la prestation. Les personnes en perte d’autonomie se restreignent elles-mêmes compte tenu de l’augmentation des restes à charge. La crise frappe à tous les étages, qu’il s’agisse des bénéficiaires, des services prestataires ou des départements. La réforme est urgente.

Références

  • UNA : Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles ;
  • ADMR : réseau de services d’aide à la personne ;
  • Adessadomicile : fédération nationale de structures à but non lucratif d’aide, de soin à domicile et de services à la personne ;
  • FNAAFP-CSF : Fédération nationale des associations de l’aide familiale populaire - Confédération syndicale des familles.
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Perte d’autonomie : l’urgence d’une réforme

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement