Enquête

5e baromètre APF de l’accessibilité : «2015, le rendez-vous manqué»

| Mis à jour le 11/02/2015
Par • Club : Club Techni.Cités

L’Association des Paralysés de France (APF) a publié son traditionnel classement des villes accessibles, dont Grenoble occupe à nouveau la première place. Malgré d’indéniables progrès, les collectivités ne seront pas au rendez-vous de 2015.

cet article fait partie du dossier

Accessibilité : l’échéance de 2015 (officiellement) maintenue

L’Association des Paralysés de France (APF) publie son Baromètre de l’accessibilité 2013 qui classe les 96 chefs-lieux départementaux en fonction de trois grands critères (cadre de vie, équipements municipaux et politique locale) à partir de questionnaires remplis par les délégations départementales de l’APF et les services des 96 mairies (sauf Paris, qui cette année n’a pas souhaité répondre).

Trio de tête – Grenoble conserve la tête du classement pour la deuxième année consécutive avec une moyenne de 18,7 sur 20, Nantes est en deuxième position avec 18 et Caen suit avec 17,6, rétrogradant Belfort à la cinquième place après Lyon. Chacune des villes du trio de tête augmente son score par rapport à 2012, comme toutes les villes, sans exception. L’APF loue  » le dynamisme  » de villes telles que Poitiers et Mont-de-Marsan (+ 4,5 points), Dijon (+ 3,9), Nîmes (+ 3,6), Besançon (+ 2,9), Laval et Saint-Etienne (+ 2,7).

A telle enseigne que la moyenne nationale est passée de 10,6 en 2009, à 11,6 en 2010, 12 en 2011, 13,04 en 2012 et enfin 14,14 en 2013. Même en queue de peloton, plus aucune ville n’est au-dessous de la moyenne cette année. Digne-les-Bains ferme la marche avec 10,2 sur 20, juste derrière Alençon et Chaumont (10,3).

Le classement complet (cliquer sur les tableaux pour les agrandir)

[Cliquer pour agrandir]

[Cliquer pour agrandir]

[Cliquer pour agrandir]

[Cliquer pour agrandir]

 

Equipement municipaux à la traîne – Cette cinquième édition marque « des progrès qui ne sauraient masquer de graves lacunes », pondère Nicolas Mérille, conseiller national Accessibilité & Conception universelle de l’APF. La moyenne de 14 est loin des 16 espérés à un an de l’échéance de 2015. Et il pointe des chiffres moins flatteurs.

Ainsi un tiers des chefs-lieux départementaux n’ont même pas la moyenne pour l’accessibilité de leurs équipements municipaux. Quimper obtient la plus mauvaise note dans ce domaine (3 sur 20) juste avant Evreux (4). Privas, Tarbes, Périgueux, Charleville-Mézières font à peine mieux avec 5 de moyenne. « Venant de collectivités c’est tout de même un comble », s’indigne Pascal Bureau, administrateur de l’APF.

Du côté des transports publics, 42,9 % des lignes de bus sont accessibles mais l’APF ne peut se satisfaire du bond enregistré par rapport aux 33 % de 2012.

« Dans toutes ces villes, il faut espérer que l’accessibilité devienne enfin un enjeu politique pour les élections municipales 2014 », note Pascal Bureau.

Autre point noir, dans le critère « cadre de vie » cette fois, « ce sont encore et toujours les commerces de proximité et les cabinets médicaux et paramédicaux qui continuent d’être des préoccupations plus que prégnantes à moins d’un an de l’échéance ».

Les délais des Ad’AP sont « inacceptables » – A propos de l’échéance de 2015, l’APF revient sur le travail de concertation sur les Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) dont les conclusions ont été rendues le 7 janvier. Elle juge « inacceptables » les délais supplémentaires de 3 à 9 ans que ces Ad’Ap pourraient entériner et en appelle à l’arbitrage de Matignon avant la présentation le 2 avril du projet de loi d’habilitation à prendre par ordonnances. « Si les Ad’AP présentent quelques aspects positifs comme l’existence de sanctions financières en cas de non réalisation des engagements pris ou la possibilité d’annuler un marché public en cas d’acquisition de matériel roulant inaccessible, ils comportent également de nombreuses lacunes qui font douter de leur efficacité ! » commentent Nicolas Mérille et Pascal Bureau, qui ont tous deux participé aux travaux sur les Ad’Ap au nom de l’APF.

No comment, en revanche sur le second chantier de « l’ajustement normatif » qui s’est achevé le 4 février. Tout juste apprend-on que le logement a été une grosse pierre d’achoppement.

Sur le même sujet

Journée d'étude :

Mardi 31 mars 2015 à Lyon (ENTPE)

Dossier

Accessibilité : l’échéance de 2015 (officiellement) maintenue

Au sommaire du dossier

Lire le premier article
Commentaires

1  |  réagir

16/09/2014 04h14 - Hergé Ahah

Cet article est intéressant et révélateur de l’approche « normalisante ». Condamnons l’Administration irresponsable, sans se poser des questions individuelles. Quel non-voyant équipé d’un appareil de lecture vocale pourra facilement prendre connaissance des 2 tableaux insérés en tant qu’images dans cet article ?
Ca demande vraiment réflexion dans un miroir !

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • La gestion du trait de côte redessine les politiques d’aménagement

    Près d’un quart du littoral français recule du fait de l’érosion côtière. Pour les collectivités concernées, la prise en compte de ce phénomène exige à la fois de nouvelles pratiques d’entretien et de préservation des milieux et une réflexion de fond ...

  • Marne-la-Vallée, laboratoire sur la ville intelligente et soutenable

    Une convention « Smart & Sustainable City » vient renforcer les relations entre pouvoirs publics et le monde de la recherche, dans le but d’adapter et de développer la ville nouvelle de Marne-la-Vallée à la transition énergétique et écologique. ...

  • Votre actu juridique du 7 au 13 décembre 2018

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 7 et le 13 décembre 2018. ...

  • Des activités sportives pour muscler la vie professionnelle

    De plus en plus d’entreprises développent des initiatives pour inciter leurs employés à faire du sport compte tenu des retombées positives. Certaines collectivités locales et établissements publics leur emboîtent le pas et proposent à leurs agents des ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP