logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/21799/la-cour-des-comptes-critique-la-protection-judiciaire-de-la-jeunesse/

JURIDIQUE
La Cour des comptes critique la protection judiciaire de la jeunesse
La Rédaction | France | Publié le 07/05/2003

Un pré-rapport de la Cour des comptes sur la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), remis au garde des Sceaux et aux administrations concernées, la juge inadaptée aux politiques de sécurité actuelles, a révélé le « Figaro » du 3 mai. De quoi inquiéter les départements qui vont expérimenter, dans le cadre de la décentralisation, des actions communes avec la PJJ. Portant sur les années 1996 à 2000, l’étude estime que la PJJ – appliquant les mesures prises par les magistrats à l’égard des jeunes délinquants – souffre d’une « culture » inadaptée. Son administration centrale, à la « capacité de pilotage limitée », « ne s’est pas concentrée sur les missions d’évaluation, de contrôle et d’animation qui devraient être les siennes », considère la Cour qui dénonce aussi « une répartition des personnels erratique ». En moyenne, il s’écoule 43 jours entre une décision judiciaire et la prise de contact de la PJJ avec le jeune délinquant. Autre constat : la violence croissante de certains jeunes entraîne « un mouvement de fuite » des personnels de la PJJ qui préfèrent les milieux ouverts aux foyers. En dépit d’une hausse importante de ses crédits, la PJJ souffre d’une « absence de politique réelle, qui aurait supposé la définition d’objectifs précis et l’élaboration d’indicateurs de résultats », ajoute la Cour.
P.P.-S.