Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Social

« La lutte contre la pauvreté passe par des ajustements locaux » – François Chérèque, inspecteur général des Affaires sociales, président de l’Agence du service civique

Publié le 23/01/2014 • Par Sophie Le Gall • dans : Actu expert santé social, France

Chargé du suivi du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, François Chérèque commente pour la Gazette son premier rapport annuel, remis, jeudi 23 janvier 2014, au gouvernement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Pauvreté : en finir avec la politique de l'autruche


Vous qualifiez le bilan de cette première année de « globalement positif » tout en faisant de nombreuses préconisations. Quels sont les points les plus préoccupants ?

La mission qui nous a été confiée est de faire des propositions pour adapter le plan à la réalité, soit l’augmentation de la précarité, et aux priorités locales. Par exemple, si la pauvreté des personnes âgées a connu une baisse générale, elle redevient un souci dans certains départements. Aujourd’hui, nous en sommes à l’étape du réajustement national et des ajustements locaux. Au niveau national, nous demandons des prises de décision. Il est urgent de trancher la question du traitement des demandes d’asile. La non décision depuis plus de dix ans sur ce sujet freine considérablement la réforme de l’hébergement d’urgence et met dans une situation de rivalité, inacceptable, des publics. Même dans les départements où l’hébergement n’est pas en tension, l’hébergement d’urgence est un problème. Pour le public des demandeurs ...


[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Références

Le rapport de l'Igas

 

Cet article est en relation avec les dossiers

Cet article fait partie du Dossier

Pauvreté : en finir avec la politique de l'autruche

Sommaire du dossier

  1. Pauvreté : en finir avec la politique de l’autruche
  2. Des pauvres de plus en plus pauvres, et des riches de plus en plus riches
  3. Niveaux de vie : comment se situe ma commune ?
  4. Quelles sont les villes où les écarts de revenus sont les plus forts ?
  5. Ces territoires à la population (très) riche
  6. A Vénissieux, la misère s’enkyste, même si les passerelles se tissent
  7. Ces poches de pauvreté au cœur des villes
  8. Où vivent les jeunes adultes de condition modeste ?
  9. Pauvreté : une analyse objective de la situation
  10. Ces quartiers où plus de la moitié de la population est pauvre
  11. Les inégalités de la France d’en haut et de la France d’en bas, dans les communes de plus de 20 000 habitants
  12. Pauvreté et inégalités : état des lieux dans les villes de plus de 20 000 habitants
  13. Combien de pauvres dans les 100 plus grandes villes ?
  14. Pauvreté et types de ménages : une typologie des intercommunalités
  15. Les pauvres seraient-ils encore plus pauvres dans les villes riches ?
  16. Inégalités territoriales : mieux se situer pour affiner ses politiques sociales
  17. Les taux de pauvreté des 100 plus grandes communes de France
  18. La pauvreté dans les arrondissements de Paris, Lyon et Marseille
  19. Connaître les pauvres en France : typologies
  20. « La pauvreté ne se limite pas à la périphérie des villes ! » – Louis Maurin
  21. Où vivent les pauvres ? L’Insee infirme définitivement la thèse de la France périphérique
  22. « La lutte contre la pauvreté passe par des ajustements locaux » – François Chérèque, inspecteur général des Affaires sociales, président de l’Agence du service civique
  23. Inégalités : quels enseignements tirer du classement des communes ?
  24. Villes, périurbain, rural : quels sont les territoires les moins favorisés ?
  25. « La mesure la plus fine possible de la pauvreté est fondamentale » – Daniel Zielinski, Unccas
  26. Pauvreté : les acteurs locaux expriment leurs besoins en matière d’observation sociale
  27. ATD Quart Monde se félicite de l’abandon du « taux de pauvreté ancré dans le temps »
  28. Comment les villes observent la pauvreté de leur territoire
  29. Journée mondiale du refus de la misère : lutter contre les discriminations fondées sur la précarité sociale
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La lutte contre la pauvreté passe par des ajustements locaux » – François Chérèque, inspecteur général des Affaires sociales, président de l’Agence du service civique

Votre e-mail ne sera pas publié

Shirley

19/01/2015 05h10

En amont, aussi serait déjà judicieux de se pencher sur l’impératif d’amorcer une croissance économique, qui devrait générer quant à « Elle » des emplois certains et en même temps traiter « une fois pour toutes » les gros problèmes d’urgences : asiles/hébergement, aides concrètes : aux femmes les plus touchées par les emplois précaires, divorces ; aux personnes âgés sous le seuil de pauvreté car il en est de NOTRE DEVOIR. Donc voir tout cela en même temps que les grandes questions mais surtout agir/travailler ambitieusement comme le préconisait un ex-premier ministre et surtout arrêter le gaspillage d’idées la plupart du temps narcissiques au détriment d’aides apportées.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement