Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Formation

Le CNFPT souhaite continuer sur sa « bonne lancée » en 2014

Publié le 22/01/2014 • Par Agathe Vovard • dans : France, Toute l'actu RH

Lors de la cérémonie des voeux du Centre national de la fonction publique territoriale mercredi 22 janvier 2014, son président François Deluga s'est réjoui des avancées de l'établissement, en matière de lutte contre les inégalités d'accès à la formation, et d'innovation notamment. Il a souhaité que le CNFPT poursuive cette bonne dynamique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Nous avons pu anticiper les changements et sommes parfaitement en mesure de faire face aux nouveaux défis qui se profilent, tels que la nouvelle phase de décentralisation. »  
L’heure est à l’optimisme au CNFPT. Son président François Deluga a profité de la traditionnelle cérémonie des vœux pour tirer un bilan de la mise en oeuvre du Projet national de développement (PND) signé par l’établissement pour 2010-2015. 

65 % des journées de formation stagiaires pour les C – L’une des priorités fixées pour cette période est la réduction des inégalités d’accès à la formation. Les résultats commencent à se faire sentir, s’est réjoui François Deluga.
Ainsi en 2012, 65 % des journées de formation stagiaires ont profité à des agents de catégorie C, contre 51 % en 2008.
Les inégalités géographiques semblent également se réduire. Les communes de moins de 50 agents bénéficient de 17 % des formations du CNFPT.

L’établissement s’est en outre investi dans le domaine de l’innovation. « Nous déployons l’inscription en ligne. 40 % des collectivités ont ouvert un compte à cette fin », a cité François Deluga. Les formations à distance se sont également multipliées.

Enfin, le Projet national de développement a pour priorité de promouvoir le développement durable dans la formation et la gestion. Les efforts sont notables, s’est félicité le président du CNFPT. Des clauses de développement durable ont notamment été introduites dans tous les marchés.
« Grâce à l’introduction d’une bonification écologique, la part de stagiaires se déplaçant en transports en commun est également passée de 17 à 25 %. » Les agents en formation sont même 12,5 % à faire du covoiturage.

L’année qui commence constitue aussi « la dernière ligne droite » avant le renouvellement des instances du CNFPT en 2015.

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le CNFPT souhaite continuer sur sa « bonne lancée » en 2014

Votre e-mail ne sera pas publié

Soph SNE

23/01/2014 10h32

A l’attention de monsieur François Deluga,
Concernant cet article, les gardes champêtres de France se sentent soulagés de vos résolutions 2014 sachant que nous n’avons toujours pas de réponse du courrier adressé à Mme SRUNG chargée du Développement et de la Formation concernant le référentiel des Gardes Champêtres le 05 juin dernier demandé par le SNE-FSU Section PTE.
Pour rappel, sans nouvelle de votre part, selon la Loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 – article 22 :
Le silence gardé pendant deux mois par l’autorité administrative sur une demande vaut décision d’acceptation dans les cas prévus par les décrets en Conseil d’Etat. Cette décision peut, à la demande de l’intéressé, faire l’objet d’une attestation délivrée par l’autorité administrative. Lorsque la complexité ou l’urgence de la procédure le justifie, ces décrets prévoient un délai différent. Ils définissent, lorsque cela est nécessaire, les mesures destinées à assurer l’information des tiers.
Toutefois, ces décrets ne peuvent instituer un régime de décision implicite d’acceptation lorsque les engagements internationaux de la France, l’ordre public, la protection des libertés ou la sauvegarde des autres principes de valeur constitutionnelle s’y opposent.

L’article L.2121-26 du CGCT prévoit que « toute personne physique ou morale a le droit de demander communication des procès-verbaux du conseil municipal, des budgets et des comptes de la commune et des arrêtés municipaux ».

Le 1er alinéa de l’article 2 de la loi du 17 juillet 1978 dispose que « sous réserve des dispositions de l’article 6, les autorités mentionnées à l’article 1er sont tenues de communiquer les documents administratifs qu’elles détiennent aux personnes qui en font la demande (…) ».
• Les personnes concernées
Le droit d’accès est garanti à « toute personne » par l’article 1er de la loi du 17 juillet 1978. L’expression vise indifféremment les nationaux et les étrangers, les personnes physiques et les personnes morales (associations, syndicats, groupements divers).
Aussi, nous restons à votre disposition pour une réponse rapide de votre part ou pour l’envoi du référentiel demandé afin de ne pas renouveler une lettre ouverte via la presse,

très cordialement, la Trésorière de la Section PTE
Sophie PRIOUZEAU

http://www.sne-fsu.org/
http://policeterritorialeenvironnementgct.over-blog.com/
email : weyjeanmarc@hotmail.fr
et paul.chevrier@wanadoo.fr

Gavroche

23/01/2014 11h08

Ces réjouissances mentionnent essentiellement des éléments quantitatifs. Pour ma part je n’ai jamais douté de l’intérêt de se former, de proposer à ses collaborateurs de faire de même. Et comme la cotisation au CNFPT est obligatoire… Mais j’ai le sentiment que la question de la qualité et de la réactivité est importante, et semble négligée… Le CNFPT pour les catégories C; et l’offre privée pour les autres ?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement