Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Administration et services publics

Jugement sévère pour la protection judiciaire de la jeunesse

Publié le 10/07/2003 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Mauvaise organisation, mauvaise gestion, la Cour des comptes, dans son rapport sur la protection judiciaire de la jeunesse, pointe les insuffisances d’un système créé par l’ordonnance du 1er septembre 1945 et parachevé par le décret du 21 février 1990. Alors qu’entre 1998 et 2002, 1290 emplois ont été créés, et les dépenses d’investissement ont augmenté de 69%, la Cour observe une organisation administrative interne peu pertinente et cloisonnée. Par ailleurs les relations avec les collectivités territoriales sont gérées par plusieurs bureaux distincts, au mépris de toute logique. L’organisation territoriale est elle aussi mise en cause, avec une répartition des compétences floue entre directions régionales et départementales, un éparpillement des structures infra-départementales, et une connaissance insuffisante des données locales. En conclusion, la Cour note que l’accroissement des ressources ne s’est pas traduit par une efficacité accrue des services, en notant que la PJJ et plus largement la justice des mineurs sont largement abandonnées à elles-mêmes. Dans la foulée de la publication de ce rapport, le ministre de la Justice Dominique Perben a annoncé une réforme de la PJJ.
Delphine Gerbeau

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Jugement sévère pour la protection judiciaire de la jeunesse

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement