Transports

Comment s’effectue la coordination entre les différentes autorités organisatrices de transport au sein d’un périmètre urbain ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le législateur a confié l’organisation des transports publics de personnes à différentes autorités organisatrices de transport (AOT) en fonction du mode de transport et du ressort territorial. Ainsi, conformément à l’article L.2112-2 du Code des transports, à l’intérieur d’un périmètre de transports urbains (PTU), l’autorité organisatrice de transports urbains (Aotu) est compétente pour l’organisation des transports quel que soit le mode.

Toutefois, un certain nombre de dispositions de coordination ont été insérées pour introduire une certaine souplesse. En particulier, il est prévu que des transports non urbains puissent, dans certaines conditions, « caboter » à l’intérieur d’un PTU.

Concernant le transport routier, le département est l’AOT des transports routiers non urbains, à l’exclusion des liaisons d’intérêt régional ou national. Lorsqu’une liaison routière départementale entre dans un PTU ou le traverse, les dessertes locales sont créées ou modifiées en accord avec l’Aotu, conformément à l’article L.3111-4 du Code des transports.

Il convient, par ailleurs, de rappeler que les services réguliers de transport routier non urbain d’intérêt régional sont organisés par la région. Or ces services sont inscrits au plan régional, après avis des départements et des Aotu, conformément à l’article L.3111-2 du Code des transports.

Réseau ferré national – S’agissant du domaine ferroviaire, la région est l’AOT des transports collectifs d’intérêt régional. A ce titre, elle est chargée de l’organisation des services ferroviaires régionaux de personnes effectués sur le réseau ferré national et des services routiers effectués en substitution de ces services ferroviaires. En cas de création ou de suppression de la desserte d’un itinéraire ou d’un point d’arrêt, la région demande leur avis aux départements et aux communes concernés, conformément à l’article L.2121-5 du Code des transports. En revanche, aucune consultation de l’Aotu n’est juridiquement requise.

Par ailleurs, il incombe au département de créer ou d’exploiter des services de transports ferroviaires non urbains de personnes d’intérêt local, sur des infrastructures n’appartenant ni à l’Etat ni à ses établissements publics, conformément à l’article L.2112-1 du Code des transports. Conformément à l’article L.2121-10 du même code, les dessertes locales à l’intérieur des PTU des transports ferroviaires établis par le département sont créées ou modifiées en accord avec l’Aotu.

Ainsi, le cadre juridique existant prévoit une obligation de consultation, voire de coordination sur la définition des services routiers urbains et interurbains lorsque ceux-ci cabotent dans le PTU. En matière ferroviaire, les obligations de coordination se bornent aux cas de création ou de suppression d’une desserte et ne couvrent pas celui de la définition des services. La suppression du décret n° 49-1473 interdisant le trafic local dans le cadre de transports routiers régionaux ne doit donc pas être interprétée comme ayant entraîné un vide juridique.

Coordination informelle ou conventionnelle – Au demeurant, différentes formes de coordination sont à la disposition des autorités organisatrices afin d’offrir une offre de transport cohérente et coordonnée au sein d’un périmètre géographique adapté. Cette coordination peut être informelle par le biais de rencontres entre les différents acteurs ou conventionnelle. Cette coopération peut aussi prendre la forme d’une structure adaptée, telle que la création d’un syndicat mixte, prévue à l’article L.1231-10 du Code des transports.

Enfin, une disposition nouvelle visant l’amélioration de la coordination entre AOT a été introduite dans le cadre du projet de loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles. Elle prévoit la création d’un schéma régional d’intermodalité élaboré par la région, en collaboration avec les départements et les autorités organisatrices de la mobilité situées sur le territoire régional. Ce schéma vise à améliorer la coordination des offres de transport qui apparaît aujourd’hui insuffisante du fait des frontières de compétence entre les autorités organisatrices. Il contribuerait, ainsi, à une amélioration du service rendu aux usagers dans le respect des compétences de chaque collectivité.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • 10 conseils pour prévenir une attaque cyber

    Nombre de collectivités procrastinent le déploiement de leur cybersécurité, imaginant sans doute un gouffre de complexité et de moyens. Cette protection repose pourtant sur une « hygiène numérique » et un plan de crise similaire à ceux de causes plus ...

  • Tramayes carbure à l’énergie positive

    La commune rurale a été l’une des premières à se lancer dans une démarche de territoire à énergie positive, en 2006. Elle récolte aujourd’hui les fruits de cette politique ambitieuse, menée par son maire en l’espace de quinze ans. ...

  • Les plans d’eau sont des bombes à retardement

    C’est une idée qui a la vie dure : un plan d’eau permettrait d’accroître la quantité d’eau. La réalité est exactement inverse. Ces plans d’eau nuisent gravement à la quantité et à la qualité de l’eau. Plusieurs collectivités commencent à les ...

  • Numérique responsable : un outil pour connaître l’empreinte du site web de votre collectivité

    Un outil inédit permet gratuitement aux collectivités d’évaluer l’empreinte environnementale de leur site Internet, ainsi que leur accessibilité. Un classement par taille de collectivités permet également de se situer vis-à-vis de ses pairs, et pourquoi pas ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP