Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Pas de 3è aéroport à court terme dans le grand bassin parisien

Publié le 17/07/2003 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Dans son rapport présenté le 16 juillet, la mission d’information de l’Assemblée nationale chargée de se prononcer sur l’opportunité d’un troisième aéroport en région parisienne a remis à cinq ans minimum toute décision gouvernementale quant à la création d’une nouvelle plate-forme. Le groupe de travail, installé par le gouvernement et présidé par le député François-Michel Gonnot (UMP, Oise), estime que l’implantation d’une nouvelle plate-forme aéroportuaire dans le grand bassin parisien se heurte à l’absence de terrain idoine à moins de 100 km de la capitale. « La construction d’une nouvelle plate-forme est productrice de nuisances environnementales graves », jugent-ils par ailleurs. Ils soulignent enfin le coût financier d’un 3ème aéroport, évalué à 1,292 milliard d’euros.
En revanche, la mission recommande au gouvernement de mettre en oeuvre, « dès la rentrée », 21 mesures destinées à garantir, à l’horizon 2020, un maintien du volume actuel de trafic à Orly et à Roissy, soit 720.000 mouvements par an. Les recommandations de la mission Gonnot s’articulent autour de trois axes : réduire les nuisances autour des aéroports parisiens, rééquilibrer le trafic au profit des aéroports secondaires et régionaux et mieux exploiter la complémentarité entre l’aérien et le TGV. Des recommandations que le gouvernement a fait siennes.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pas de 3è aéroport à court terme dans le grand bassin parisien

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement