Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Club RH - Lille - 17 décembre 2013

« Nous disposons d’une équipe pluridisciplinaire d’une trentaine de personnes » – Guy Decloquement, directeur de la prévention au centre de gestion du Nord

Publié le 16/01/2014 • Par Emmanuelle Lesquel • dans : compte rendu des dernières rencontres du club RH

Guy Decloquement, directeur de la prévention au centre de gestion du Nord (CDG 59) explique, à l'occasion du club RH du 17 décembre 2013 à Lille, le rôle que peut avoir le CDG pour aider les collectivités dans leurs politiques de prévention des RPS, avec notamment la mise à disposition d'une équipe pluridisciplinaire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comment le CDG 59 peut-il aider les collectivités sur cette problématique des RPS ?

De par la loi, l’accompagnement des collectivités dans la gestion des ressources humaines constitue notre cœur de métier. La loi n°84-53 du 26 janvier 1984 précise que les centres de gestion peuvent assurer le conseil de la mise en œuvre des règles d’hygiène et de sécurité et qu’ils peuvent créer des services de médecine préventive ou des services de prévention des risques professionnels, qui sont mis à la disposition des collectivités territoriales et de leurs établissements publics qui en font la demande. C’est ce que nous faisons. Nous sommes progressivement passés d’un travail d’inspection à un travail de prévention, plus satisfaisant pour tout le monde.

Sur la prévention des RPS, comment a évolué votre travail ?

La segmentation des activités ne permettant pas de prendre en compte les RPS, ni les médecins, ni les préventeurs ne disposaient de l’ensemble des clés. Nous nous sommes donc appuyés sur la pluridisciplinarité pour pouvoir répondre aux questions des médecins ou des préventeurs : « on me fait part d’un mal être au travail avec des conséquences médicales mais je ne vois pas sur quel levier d’action agir ? »

Aujourd’hui nous disposons d’une équipe pluridisciplinaire d’une trentaine de personnes impliquées sur ce sujet : médecins, psychologues, ergonomes ou assistantes sociales. Nous avons essayé d’entamer un travail par le haut, via l’inscription des RPS dans le document unique, mais ce n’est pas la clef d’entrée la plus facile pour les collectivités. Nous assurons aussi des interventions individuelles pour des démarches préventives ou lors de problèmes avérés. Le chantier est monumental.

La collectivité doit-elle être pro-active ?

C’est indispensable. Notre intervention auprès de la collectivité ne sera efficace que si cette dernière estime qu’il est utile de mettre en place des actions. La prévention des RPS n’est pas une patate chaude que l’on peut confier à un organisme extérieur. Il faut que nous puissions mener un vrai travail de collaboration.

La prévention doit être appréhendée à tous les niveaux de la collectivité. Les RPS sont subjectifs et plus c’est subjectif, plus il est difficile d’agir. Un travail préalable permettant de poser le cadre et d’évacuer les questions de harcèlement ou d’insuffisances professionnelles doit être mené.

Le champ de responsabilité des collectivités envers leurs agents est en train de s’agrandir avec les questions d’accessibilité et de maintien dans l’emploi et l’ouverture des champs de l’action sociale et de la protection sociale. Il s’agit désormais, pour l’employeur, de promouvoir globalement le bien-être au travail.

Risques psychosociaux : le rôle du CdG du Nord from lagazette.fr
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Nous disposons d’une équipe pluridisciplinaire d’une trentaine de personnes » – Guy Decloquement, directeur de la prévention au centre de gestion du Nord

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement