Police du maire

La responsabilité de la commune peut-elle être engagée en cas de nuisances sonores commises dans une salle des fêtes municipale ?

Par • Club : Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

Les nuisances sonores commises dans une salle des fêtes peuvent engager la responsabilité, d’une part, des particuliers à l’origine des nuisances, d’autre part, de la commune en tant que propriétaire de la salle ou si une carence du maire dans l’exercice de son pouvoir de police est démontrée.

En premier lieu, il résulte de l’articulation des dispositions des articles 544 et 1 382 du Code civil que la responsabilité civile de l’occupant d’un lieu peut être engagée si celui-ci est à l’origine d’un trouble anormal de voisinage. Le principe selon lequel nul ne doit causer à autrui un trouble de voisinage s’applique à tout occupant d’un immeuble (Cass., 2e civ., 17 mars 2005, n° 04-11279). La responsabilité civile d’un locataire pour trouble anormal de voisinage, et notamment de nuisances sonores, peut ainsi être engagée (CA de Paris, 16 juin 2005, n° 03/21061 ; CA de Paris, 17 novembre 2005, n° 04/14007 ; CA de Chambéry, 12 juin 2007, n° 06/01053).

Manque de diligences – Dans ces conditions, les riverains victimes de nuisances sonores peuvent intenter une action en responsabilité civile à l’encontre des locataires de la salle des fêtes à l’origine desdites nuisances. Le propriétaire de la salle des fêtes peut, par ailleurs, être jugé civilement responsable s’il s’avère qu’il n’a pas procédé aux diligences nécessaires pour s’assurer que la location ne donnerait pas lieu à des troubles anormaux de voisinage alors qu’il connaissait les risques de nuisances sonores pouvant être causées par le locataire (Cass., 2civ., 31 mai 2000, n° 98-17532).

En second lieu, le pouvoir de police générale du maire, défini à l’article L.2212-2 du Code général des collectivités territoriales (CGCT), a notamment pour objet d’assurer la tranquillité publique en prévenant et réprimant les bruits et troubles de voisinage. Il appartient ainsi au maire de «prendre les mesures appropriées pour empêcher sur le territoire de sa commune les bruits excessifs de nature à troubler le repos et la tranquillité des habitants» (CE, 12 mars 1986, req. n° 52101 ; CE, 25 septembre 1987, req. n° 68501).

Persistance – La responsabilité administrative de la commune peut être engagée pour carence du maire dans l’exercice de son pouvoir de police s’il apparaît que celui-ci n’a pas pris les mesures nécessaires pour mettre fin à des nuisances sonores dont il connaissait l’existence (CAA de Douai, 14 mai 2008, req. n° 07DA01776 ; CAA de Bordeaux, 24 avril 2007, req. n° 04BX01568). Tel est le cas lorsque le maire n’a prescrit que tardivement l’installation d’un limiteur de décibels dans la salle polyvalente de la commune en dépit des plaintes répétées des riverains relatives aux nuisances sonores occasionnées par l’occupation de la salle (CAA de Nancy, 7 juin 2007, req. n° 06NC00055). Ainsi, la persistance de nuisances sonores occasionnées par les locataires de salles de réception peut justifier la fixation d’un horaire de fermeture par le maire (CAA de Versailles, 25 mai 2010, req. n° 09VE01280).

Enfin, «les bruits ou tapages injurieux ou nocturnes troublant la tranquillité d’autrui», punis de l’amende prévue pour les contraventions de la troisième classe en vertu de l’article R.623-2 du Code pénal, peuvent être constatés par procès verbal par les agents de police municipale et les gardes champêtres (article R.15-33-29-3 du Code de procédure pénale).

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • « Territoire engagé transition écologique » : le nouveau programme de l’Ademe pour une stratégie XXL

    L'Ademe a présenté un nouveau programme qui va regrouper ses deux labels phares, qui concernent l'énergie (Cit'ergie) et l'économie circulaire. L'idée est d'accompagner les collectivités dans une démarche de transition écologique de plus en plus globale. ...

  • Index des Fiches pratiques techniques

    Les Fiches pratiques techniques sont destinées aux techniciens et ingénieurs des collectivités. Chaque mois, quatre Fiches font le point sur un sujet important pour les services techniques.Les Fiches pratiques d'août-septembre 2021 Le réemploi des matériaux dans ...

  • Le réemploi des matériaux en bâtiment

    Pour répondre aux enjeux environnementaux, le réemploi des matériaux de construction est l’une des solutions les plus pertinentes. Il permet notamment de détourner de la filière déchets des matériaux dont le volume représente un formidable gisement potentiel ...

  • Concevoir des espaces publics « non genrés »

    La ville demeure trop souvent – encore – un espace « genré » où les déséquilibres entre les usagers, femmes et hommes, enfants, personnes atteintes de handicap ou non, etc., restent importants ; sans doute car « pensé par et pour des hommes ». Or, depuis ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Prochain Webinaire

Cérémonie de remise des Prix santé et mieux-être au travail 2021

de La Mutuelle Nationale Territoriale - MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP