logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/215007/ces-villes-qui-refusent-la-videosurveillance/

SÉCURITÉ
Ces villes qui refusent la vidéosurveillance
Sabine Blanc | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Publié le 15/01/2014

Si la vidéosurveillance est aujourd'hui entrée dans les moeurs, 30% des 60 plus grandes villes françaises refusent toujours de s'équiper en caméras. Parmi les arguments récurrents, celles-ci mettent en avant le manque de preuves de l’efficacité des dispositifs, couplé à un coût élevé.

À lire la presse locale, qui évoque régulièrement le cas de telle ou telle ville qui s’équipe, on pourrait oublier le fait principal : la majorité des communes de France ne se sont pas dotées de caméras de vidéosurveillance sur la voie publique. Selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur, 1934 avaient franchi le pas au 31 décembre 2012, sur 36 700, soit 5,3%. Si les villes importantes s’y mettent de plus en plus, 18 des 60 plus grandes s’y refusent toujours, soit 30% d’entre elles.

Loupés britanniques – Faute de pouvoir s’appuyer sur une évaluation scientifique indépendante en France sur l’efficacité des dispositifs, comment ces élus justifient-ils leur choix ? Jean-Paul Bret, maire PS de Villeurbanne, avait contesté en 2010 une disposition de la ...

POUR ALLER PLUS LOIN