Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

LUTTE CONTRE L'EXCLUSION

Débat : les mineurs isolés étrangers sont-ils indésirables ?

Publié le 20/12/2011 • Par laredaction • dans : Dossier Santé Social

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En juillet 2011, Claude Bartolone, président (PS) du conseil général de la Seine-Saint-Denis tape du poing sur la table : la collectivité cessera, le 1er septembre, d’accueillir de nouveaux mineurs isolés étrangers (MIE). En 2010, 943 ont été accompagnés par l’aide sociale à l’enfance et 35 millions d’euros ont été dépensés. Le nombre de MIE atteint le millier cette année, un flux impossible à assumer par ce département. Début octobre, le ministère de la Justice propose, notamment, une répartition dans 21 départements (lire La Gazette Santé-Social n° 79, p. 12).

Mais certains, dont l’Ille-et-Vilaine, tirent à leur tour la sonnette d’alarme. Le garde des Sceaux annonce alors la mise en place d’un groupe de travail incluant l’Assemblée des départements de France. Depuis longtemps, tous les acteurs réclament une meilleure coordination. Et, dans le rapport sur les enfants placés ou confiés remis au chef de l’Etat le 21 novembre, Dominique Baudis, Défenseur des droits, reprend à son compte les préconisations de la sénatrice (UMP) Isabelle Debré : la création d’un fonds national d’intervention, la mise en place de plateformes territoriales et l’élaboration de référentiels de pratiques.

Pour débattre de ce dossier complexe, La Gazette Santé Social a réuni, le 15 novembre, Jean-Louis Daumas, Directeur de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), Pierre Henry, directeur général de France Terre d’asile, Jean-Louis Tourenne, président (PS) du conseil général d’Ille-et-Vilaine, et Dominique Versini, ex-Défenseure des enfants.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Débat : les mineurs isolés étrangers sont-ils indésirables ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement