logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/21139/les-collectivites-planchent-sur-lavenir-de-lusine-rennaise-de-st-microelectronics/

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
Les collectivités planchent sur l’avenir de l’usine rennaise de ST Microelectronics
La Rédaction | France | Publié le 05/03/2004

Les collectivités territoriales cherchent à amortir le choc de la fermeture annoncée de l’usine de semi-conducteurs du groupe ST Microelectronics à Rennes (600 emplois), en principe le 17 avril. Le cabinet allemand VDI-VDE/IT mandaté pour réaliser une expertise sur les pistes de reconversion, a rendu ses conclusions le 5 mars. Cette étude, cofinancée par l’Etat, le conseil régional, le conseil général d’Ille et Vilaine et la communauté d’agglomération Rennes Métropole, soutient trois pistes principales. Comme prévu, le projet de maintien de l’activité « spatial » qui emploie actuellement 45 personnes, est encouragé. Deuxième piste : La mise en place d’une plate forme de recherche-développement en microsystèmes électromécaniques, les MEMS, avec une application spécifique dans le domaine agroalimentaire pour développer des « étiquettes intelligentes ».
Troisième axe: la création d’un incubateur dédié aux biotechnologies, en liaison avec les laboratoires de recherches universitaires et privés du Grand Ouest. Selon le cabinet allemand, la mise en oeuvre de cette stratégie nécessite un investissement compris entre 15 et 20 millions d’euros. Avec, à la clé, la création de 300 emplois à l’horizon 2009.
Les collectivités se réuniront dans les prochains jours pour élaborer un plan d’action. Elles devraient demander à l’Etat la mise en place d’un contrat de site pour accompagner financièrement la reconversion.
Xavier Debontride, à Rennes