Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Energie

Esnandes finance la réfection de ses toitures avec le photovoltaïque

Publié le 10/12/2013 • Par Claire Chevrier • dans : A la Une finances, Bonnes pratiques finances

Nantes Métropole - Naissance du « Stadium
Vjoncheray
Ville de 2 000 habitants de Charente -Maritime, Esnandes a déployé des panneaux photovoltaïques sur les toits de deux de ses bâtiments. Le premier, où elle gère tout, lui rapporte 20 000 euros par an, le second, où elle ne fait que louer le toit, environ 1000 euros par an.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A l’origine, la démarche était plus politique que financière : « Nous voulions développer une énergie alternative. Même si nous sommes en bord de mer, nous n’avions pas la possibilité de faire de l’éolien car le vent est trop d’irrégulier et nous avons une réserve naturelle ornithologique », explique Yann Juin, maire (PRG) de la ville.
Pas possible, avec des fonds vaseux, d’envisager des éoliennes en mer, et pour la méthanisation, il n’y avait pas de sites assez importants.

Restait donc le photovoltaïque. Le bâtiment de l’école primaire et la cantine avaient un pan de toiture orienté au sud qui devait être refait.
« La conjonction des deux éléments était donc intéressante », souligne Yann Juin. La ville a donc passé un marché global, en 2010, pour la ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Esnandes finance la réfection de ses toitures avec le photovoltaïque

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement